Serveur dédié vs VPS : quelle est la meilleure option ?

0
39
Le numérique offre aujourd’hui d’énormes possibilités et facilite de nombreuses tâches au quotidien. Internet notamment représente un gigantesque réseau et abrite des informations de toutes formes avec une accessibilité étendue au monde. Les serveurs informatiques sont des outils nécessaires pour héberger des données sur Internet afin d’en tirer d’excellents atouts.

Les serveurs informatiques sont disponibles sous diverses offres, chacune avec de réels atouts et parfois quelques limites. Le serveur dédié traditionnel et le serveur dédié virtuel suscitent toutefois un intérêt particulier par leurs fonctions utiles et spécifiques. Parmi ces options, quel type de serveur est-il le mieux indiqué et le mieux adapté pour ses besoins ?

Importance des serveurs informatiques

Un serveur informatique est d’abord un dispositif informatique matériel ou logiciel offrant des services à un ou plusieurs clients. Les serveurs ne désignent donc pas un rôle joué par une taille d’ordinateur, mais plutôt un rôle joué par un dispositif dans un réseau. Toutefois, la taille choisie pour le serveur d’un réseau doit nécessairement dépendre de la quantité de travail, de la quantité de données et du nombre d’utilisateurs que ce serveur aura à gérer. Ainsi, un serveur peut être une petite boite, un micro-ordinateur, un mini-ordinateur, un ordinateur central ou une ferme de calcul. Depuis quelques années, le monde des serveurs a été considérablement chamboulé avec l’arrivée progressive des serveurs virtuels qui proposent d’excellents services. Un vps au Maroc comme dans d’autres pays est ainsi une chose assez aisée à trouver.

Les serveurs ont alors une grande utilité dans le monde du numérique. Ils servent notamment à gérer l’accès au World Wide Web, le commerce électronique, les bases de données, la gestion d’authentification et du contrôle d’accès ou encore les jeux applicatifs. En raison de la nature de leurs services, il est indispensable aux serveurs de respecter des caractéristiques fixes qui assurent une belle expérience d’utilisation avec une grande sécurité des données traitées. Ainsi, l’une des principales caractéristiques des serveurs est la constante disponibilité. Un serveur doit être constamment disponible pour répondre automatiquement à des requêtes provenant des différentes machines connectées. La communication client-serveur utilise des protocoles réseau spécifiques et biens définis.

L’évolution des serveurs

L’apparition des serveurs informatiques a été suscitée vers les années 1970 avec la réduction des prix et l’augmentation de puissance des dispositifs alors disponibles pendant cette période. Les mini-ordinateurs et les micro-ordinateurs se sont donc considérablement répandus, notamment dans les entreprises créant un besoin d’utilisation en commun des ressources disponibles. Les services de poste au Canada, aux États unis, au Royaume-Uni et en Allemagne de l’Ouest ont mis en place des serveurs innovants permettant de se servir de moyens électroniques.

Le nombre de serveurs web était estimé à 412 millions en 2014, et ce nombre a considérablement évolué.

Le secteur des serveurs informatiques a alors été simultanément boosté par l’avènement des réseaux locaux, des services en ligne, de l’architecture client-serveur et de l’Internet.

Les domaines d’utilisation des serveurs

Les serveurs informatiques, qu’ils soient dédiés ou virtuels, sont utiles dans plusieurs domaines. Ils servent en effet à diverses tâches avec des d’impressionnantes performances sur des aspects spécifiques. Ainsi, les serveurs sont généralement utilisés pour :

  •  le partage de fichiers ;
  •  le partage d’imprimantes ;
  •  les bases de données ;
  •  le world wide web ;
  •  les jeux en réseau ;
  •  les proxys.

Les partages de fichiers et d’imprimantes

Le partage de fichiers avec un serveur informatique consiste à enregistrer des données dans un emplacement central afin de permettre leurs accès à un réseau d’utilisateurs. De nombreuses firmes informatiques proposent des serveurs de transfert de fichiers accessibles et très performants. C’est le cas par exemple de Network File System proposé par Sun Microsystems ou de Server message block créé par Microsoft. Ces deux services servaient à manipuler des données à distance comme s’ils se trouvaient sur sa machine. En 1990, 70 % des serveurs offraient ce service. Aujourd’hui, les systèmes d’exploitation incluent les serveurs de fichiers.

Par ailleurs, dans les entreprises ou sociétés, l’utilisation des serveurs est bien régulière. Pour éviter d’avoir une imprimante pour chaque ordinateur, l’établissement d’un réseau dirigé par un serveur permet à plusieurs machines d’utiliser au besoin une même ressource imprimante. Le partage d’imprimantes est alors un service répandu avec une grande efficacité.

Bases de données et web

Les bases de données sont des recueils d’informations indispensables au fonctionnement de la grande majorité des applications informatiques. En effet, ce sont ces données que les applications traitent. Les serveurs de base de données offrent des services d’arrière-plan après une requête SQL envoyée par un logiciel d’avant plan pour mettre à jour les données ou pour recueillir des informations. Les serveurs de base de données sont nombreux avec leurs particularités et leur pilote adapté qui permet d’établir la communication entre les services d’avant et d’arrière-plan.

Le world wide web est le réseau de communication le plus grand et est étendu à l’ensemble du monde. Il a pour but de faciliter l’accès à l’information, quelle que soit la position du client sur le globe. Le web connaît un franc succès avec des utilisations illimitées. Les informations disponibles sur les serveurs web concernent tous les aspects et tous les domaines. Ces serveurs sont notamment indispensables pour l’hébergement de sites web. Ils utilisent des protocoles spécifiques permettant l’accès à l’information.

Les jeux en ligne et proxys

Pour les jeux en ligne comprenant plusieurs joueurs, il faut nécessairement un serveur de jeu utilisant également l’architecture client-serveur. Ce serveur sert à valider les opérations des joueurs et à transmettre leurs informations aux autres. Les proxys sont quant à eux plus spécifiques. Encore appelés serveurs mandataires, ils reçoivent des demandes, effectuent des contrôles et les transmettent à d’autres serveurs généralement pour un gain de sécurité et d’efficacité. Les serveurs informatiques se regroupent en deux principales catégories, à savoir : les serveurs dédiés et les serveurs virtuels.

Le serveur dédié


Le serveur dédié est un serveur informatique mis à la disposition d’un client unique par un hébergeur. Ce serveur peut être administré à distance grâce à Internet. D’autre part, l’hébergeur peut également administrer le réseau, et l’on parle de serveur dédié infogéré. Un serveur dédié peut inclure plusieurs fonctionnalités de serveurs informatiques en fonction de l’utilisation à en faire. De même, le serveur dédié est un ordinateur physique fixe qui concentre toute sa puissance de traitement, sa force de connexion et sa mémoire à un client ou à une tâche. Le serveur informatique peut être dédié à un client ou alors à une tâche.

Avec un serveur dédié au client, le disque dur n’est plus partagé avec d’autres utilisateurs et les droits d’utilisation ne subissent aucune limite. Même si les coûts de ces serveurs sont généralement plus élevés, ils sont bien indispensables dans le cas de sites web complexes abritant un grand flux de données. Les serveurs peuvent également être dédiés à des tâches spécifiques. Dans ce cas, le serveur est un hôte destiné à exécuter une tâche spécifique pour des besoins de performances et de sécurité.

En matière de sites web, certains hébergeurs permettent uniquement au client de gérer ses fichiers. Il s’agit dans ce cas de serveur semi-dédié. Cependant, sur certains serveurs, en plus de la gestion des fichiers, le client a également la possibilité de gérer les applications et de faire des configurations. Dans ce cas, le serveur est entièrement dédié. Toutefois, il existe bien des serveurs dédiés uniques et destinés à une utilisation précise. Plusieurs serveurs dédiés proposent des services web HTTP, FTP et BDD très utiles. Par ailleurs, l’utilisation de serveur dédié est bien indiquée avec des boutiques en ligne disposant d’un grand inventaire de produits, avec des organismes traitant des données grandement confidentielles, avec des sites web ayant une grande réception de données et avec des réseaux sociaux.

Atouts du serveur dédié

Les serveurs dédiés ont de nombreux atouts en termes de performances. Dans un premier temps, la mémoire de ces serveurs s’adapte spécifiquement à la performance requise. De même, lors d’un développement de projet nécessitant plus de ressources, un ajustement peut se faire aisément sans partager les ressources. Par ailleurs, le client a la possibilité d’installer le logiciel spécifique à utiliser sur son serveur. La sécurité des serveurs dédiés est l’un de leurs plus grands atouts. L’ensemble des données est disponible seulement pour le client, ce qui évite des failles provenant d’autres utilisateurs. En outre, les projets hébergés sur des serveurs dédiés bénéficient d’une grande disponibilité. Ces projets bénéficient également de meilleures dispositions pour un référencement SEO optimal.

Le serveur virtuel VPS

Un serveur dédié virtuel VPS (Virtual Private Server), encore appelé VDS (Virtual Dedicated Server), est une ressource virtuelle issue du partitionnement d’un serveur en plusieurs serveurs virtuels indépendants. Ainsi, un serveur virtuel fonctionne de manière indépendante et possède les mêmes caractéristiques qu’un serveur dédié. Suite au partitionnement d’un serveur dédié à l’aide de techniques de virtualisation, les partitions virtuelles peuvent fonctionner avec des systèmes d’exploitation différents, et ce, indépendamment. Les fournisseurs de VPS utilisent des logiciels de virtualisation spécifiques encore appelés hyperviseurs.

Un VPS ou VDS se comporte ainsi comme un serveur dédié standard avec toutefois quelques petites différences au niveau de l’architecture. Le noyau, le système de fichiers et les interfaces réseau sont alors divers d’un type de serveur à un autre. Un client peut utiliser plusieurs serveurs virtuels sur un serveur physique. Toutefois, il est limité à ses serveurs virtuels et ne peut donc pas accéder au serveur physique ou à d’autres serveurs virtuels. Malgré l’absence de séparation physique, les serveurs privés dédiés bénéficient d’une parfaite isolation.

Les VPS ont des domaines d’utilisation bien larges et riches. Ils sont notamment utilisés pour l’hébergement des sites web et dans le cadre académique. Ces serveurs sont en effet utiles pour héberger l’environnement spécifique à des apprenants. Par ailleurs, les serveurs privés virtuels sont également utilisés pour le piratage informatique à travers des attaques par déni de service.

Points forts du serveur VPS

Les VPS possèdent de nombreux avantages et une grande souplesse dans la manipulation des données et des configurations. D’une part, les serveurs privés virtuels permettent d’accéder au système d’exploitation complet, car les permissions root et administrateurs ne sont pas restreintes. Ceci permet de configurer son VPS selon ses préférences. De même, le client optant pour le VPS peut ajouter à son offre des services additionnels comme le serveur mail, le e-commerce ou le blogging. Par ailleurs, le VPS permet d’héberger plusieurs sites web. La sécurité et la disponibilité des ressources sont également de véritables bénéfices pour les serveurs privés dédiés. En effet, la séparation en sous-réseaux virtuels permet de conserver le reste des données lorsqu’une partition est endommagée.

Par ailleurs, ces serveurs offrent de véritables atouts en matière de budget et du nombre de ressources physiques dont il faut disposer. Les serveurs virtuels physiques offrent de meilleurs prix, une moindre consommation de même qu’une meilleure occupation de salles informatiques. Les serveurs dédiés, qu’ils soient standards ou virtuels, offrent de nets avantages comparés à d’autres catégories de serveur comme le serveur partagé ou mutualisé, notamment du point de vue de la performance, de la maintenabilité et de la sécurité. Toutefois, il faut encore faire une différence et un choix entre le serveur dédié et le VPS.

Quel serveur dédié choisir ?

Les serveurs dédiés offrent de belles expériences d’utilisation à divers niveaux, notamment pour l’hébergement de sites web. Toutefois, il existe des différences fondamentales entre les serveurs dédiés standards ou physiques et ceux virtuels. La connaissance des forces et limites en fonction des besoins et du type de projet à déployer aide à faire le choix adapté.

La performance des serveurs

La performance est un important critère de choix, car elle définit en grande partie l’expérience d’utilisation faite. Le serveur dédié possède de meilleures caractéristiques quant à la capacité de mémoire disponible. En effet, un serveur dédié standard possède en moyenne 500 Go de mémoire, 16 à 32 Go de RAM et un processeur à 4 cœurs. Les VPS par contre n’en proposent pas autant, car ils se partagent le stockage et la mémoire vive disponibles sur la ressource physique.

Ceci correspond à un équivalent d’un processeur de 2 à 4 cœurs et une RAM de 4 à 8 Go. En ce qui concerne la puissance des ressources, le serveur dédié standard bénéficie clairement de meilleurs paramètres.

La sauvegarde des données

La manière et la facilité de sauvegarder les données sur un serveur constituent un facteur utile pour agrémenter son expérience d’utilisation, mais aussi éviter des pertes de données ou de travaux non enregistrés. Le serveur dédié effectue des sauvegardes manuelles à l’aide de logiciel spécialement adapté comme backup-manager. Quant au serveur dédié virtuel, il propose à la fois une sauvegarde manuelle et une sauvegarde instantanée grâce au snapchot intégré au serveur virtuel. L’instantané permet d’avoir une copie entière de son appareil. Il en découle que la sauvegarde sur le serveur dédié virtuel est beaucoup plus souple et optimale.

Le meilleur investissement

Le budget consacré pour les services sollicités est bien nécessaire dans tous les cas pour réaliser de bonnes opérations financières. L’indéniable donnée concernant cette caractéristique, c‘est bien le coût généralement plus élevé des serveurs dédiés traditionnels. Cette différence de budget s’explique toutefois entre autres par les caractéristiques techniques des composants du serveur dédié standard qui sont plus conséquents. Ce serveur matériel nécessite notamment l’intervention d’un prestataire pour la configuration matérielle.

La maintenance des serveurs

Le VPS par contre est plus accessible et se met en place uniquement à partir d’un logiciel de virtualisation. Par ailleurs, la maintenance sur un serveur dédié n’est pas aussi accessible et doit se faire depuis le serveur physique. De même, les frais engendrés pour la maintenance d’un serveur dédié peuvent être conséquents. Avec un VPS, la maintenance est plus souple et peut également se faire à distance avec un accès au serveur principal hôte. De même, la maintenance des serveurs virtuels nécessite des coûts qui sont répartis entre les utilisateurs du serveur en question.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here