Quelles étaient les modes dans les années 60 ?

0
550

En ce qui concerne la mode des années 60, il est difficile de définir un style particulier. Le vêtement qui symbolise le style des années 1960 est la mini-jupe. Cependant, cette tendance, bien que très populaire, a été assez éphémère. Je ne veux pas non plus être superficiel sur ce sujet, donc j’ai décidé de diviser la décennie en trois parties, car chacune d’elles avait sa propre esthétique.

Sommaire

Le style de la mode du début des années 60


L’idée de mode du début des années 60 n’était pas très différente de la mode des années 50. La mode grand public était encore dominée par des tenues élégantes et sophistiquées, destinées aux hommes et aux femmes matures. Cependant, les gens ont lentement commencé à avoir envie de quelque chose de nouveau. Par exemple, en 1960, Yves Saint Laurent a conçu une collection pour Dior, inspirée des vêtements des Beatniks et des Bikers. À ce moment-là, il était un peu en avance sur son temps, car cela n’a pas été très bien accueilli, mais c’est un signe de ce qui émergera dans les années à venir de la mode des années 60. Un autre designer qui était l’incarnation de la mode du début des années 1960 était Hubert de Givenchy. Il a perfectionné un style classique et raffiné et a émerveillé tout le monde avec sa robe noire pour Audrey Hepburn dans le film de 1961 « Diamants sur canapé ».

La mode des années 60 – La folie de la mini-jupe


De 1964 à 1967-68, le style vestimentaire était très coloré, audacieux et inspiré par la jeunesse. C’était un rejet de ce que nous avions vu au cours des 10 à 15 dernières années. Les vêtements devaient être ludiques et faciles à porter, et Londres l’a compris mieux que d’autres endroits. Mary Quant a remarqué que les filles raccourcissaient les ourlets de leurs robes et a décidé de vendre des mini-robes, la pièce emblématique des années 60 voir le site: madame-vintage.com.

À la fin des années 60, la tendance des mini-jupes a commencé à ralentir. En Europe, personne ne les portait dans les années 70, mais aux États-Unis, cette tendance a perduré jusqu’au milieu de la décennie suivante. Les années 80, cependant, verront une résurgence des mini-jupes. En plus de cela, de 1966 à 1968, les robes en papier ont été une tendance courte mais populaire. Comparée à l’Europe, en particulier à Londres, l’idée de mode aux États-Unis était plus conservatrice. Les robes en forme de A inspirées par Jacqueline Kennedy étaient populaires.

Nostalgie et romantisme – Mode des années 60

Les dernières années des années 1960 ont été marquées par la nostalgie et le retour aux vêtements traditionnels et à la nature. Principalement popularisé par les musiciens, ce style a été chaleureusement accueilli par la jeunesse et est maintenant associé à la mode des hippies des années 60. Le sentiment de psychédélisme, les tissus flottants et les motifs tels que le cachemire, le kaléidoscope et le tie-dye faisaient référence au style de l’Asie orientale. Les franges et les vêtements au goût ethnique étaient inspirés par les Amérindiens. Au Royaume-Uni, les hommes ont commencé à porter des vêtements romantiques dans le style édouardien ou victorien. Cette esthétique est clairement visible dans le costume conçu par Nudie Cohn pour Gram Parson en 1969.

Couleurs et motifs de la mode des années 60

La palette de couleurs du début des années 1960 était une continuation de la mode des années 1950. Elle a commencé à changer en 1964. La couleur a joué un rôle important au cours de cette décennie. La raison en était le développement de l’art pop – le mouvement artistique qui a commencé au milieu des années 1950 et a atteint son apogée dans les années 1960. De plus, la diffusion de la télévision couleur a joué un rôle important. 1965 a même été nommée l’année de la révolution de la télévision couleur.

Dans la mode des années 60, les couleurs profondes et vives prédominaient. Cette palette était très bruyante, attirait l’attention et indiquait que le porteur voulait être au centre de l’attention.

Les couleurs primaires vives comprenaient:

  • le orange vif
  • le rouge, le vert
  • le bleu ciel
  • le jaune éclatant

Combinés dans un blocage géométrique des couleurs les unes avec les autres, ou adoucis avec du blanc comme couleur secondaire.

Les formes géométriques séparant chaque couleur sont probablement inspirées par les peintures de Mondrian. L’exemple le plus notable en est une robe conçue par Yves Saint Laurent pour sa collection de 1967. D’autres motifs omniprésents dans la seconde moitié des années 1960 étaient le cachemire, le kaléidoscope et le tie-dye. Ils sont principalement associés aux hippies, mais des designers de haute couture comme Emilio Pucci les ont également utilisés.

À la fin des années 1960, des tons doux et romantiques d’antiquité avec des nuances de marron ont émergé en réaction aux couleurs audacieuses et saturées de l’époque. Les vêtements inspirés de l’ère édouardienne et victorienne ont embrassé la nostalgie du passé.