Quelles différences entre Genderfluid et non-binaire : sont-ils LGBT ?

0
209

Il peut être difficile de s’y retrouver à une époque où les étiquettes utilisées pour décrire les orientations sexuelles et l’identité de genre de chacun, sont de plus en plus nombreuses. De plus, même avec des explications simples, cela reste assez difficile de bien comprendre ce que ces expressions signifient vraiment. Voici quelques informations qui devraient vous aider à faire la distinction entre les personnes Genderfluid et les non-binaires.

Une personne Genderfluid, qu’est-ce que c’est ? 

Une personne dont le genre change ou oscille entre le masculin et le féminin est dite Genderfluid. L’expression « fluide de genre » étant ainsi son équivalent en français. Ces variations peuvent affecter à la fois l’expression et l’identité du genre. Même auprès des personnes se décrivant comme Genderfluid, l’expression n’est pas figée. C’est ainsi qu’ils s’identifient, mais ils ne se fixent pas tous les mêmes limites. Vous pouvez retrouver toute l’actualité LGBT sur Gayvox afin de mieux comprendre cette expression.

Si l’on devait donner une description très large, on pourrait inclure toute personne qui ne s’identifie ni exclusivement masculine ni exclusivement féminine. Il peut aussi s’agi d’une personne qui est à la fois masculine et féminine (bigenre), ou encore agenre (sans genre). Le fait d’être gay, lesbienne, bi ou asexuel n’a rien à voir avec ces questions liées au genre, ni avec l’orientation sexuelle. Se qualifier de Genderfluid n’a également rien à voir avec le terme intersexe. Ce dernier est utilisé pour désigner un large éventail de personnes dont les préférences sexuelles s’écartent de la distinction binaire traditionnelle entre les « normes » masculines et féminines.

Ainsi, une personne qui s’identifie comme bisexuelle pendant un temps puis comme homosexuelle plus tard peut être qualifiée de « Genderfluid ». Une personne qui est Genderfluid n’a pas d’identité de genre stable et présente plutôt un genre qui change au fil du temps. Aujourd’hui encore, le terme exact est un peu flou et varie beaucoup parmi les personnes concernées.

Une personne non-binaire, qu’est-ce que c’est ?

Les identités de genre différentes de la binarité exclusive homme/femme sont représentées par la non-binarité. Les personnes qui s’identifient comme non-binaires peuvent se sentir ni homme, ni femme, ni les deux ou un mélange des deux. La non-binarité est l’état de ne pas correspondre aux catégories binaires de genre masculin ou féminin. Ce terme remet directement en question la norme binaire de la société. Selon la façon dont elles se perçoivent, les personnes non binaires peuvent aussi s’identifier comme trans.

Le terme « non-binarité » est un fourre-tout qui renvoie à une variété de réalités. Il inclut les personnes qui rejettent toutes les identités de genre ou qui ne ressentent aucune identité de genre. Il englobe aussi les personnes qui s’identifient comme homme ou femme à différents moments. Elle inclut également les personnes qui s’identifient en dehors des identités masculine et féminine ou qui s’identifient comme ayant une identité de genre intermédiaire. En gros, les personnes non binaires ne s’identifient ni comme hommes ni comme femmes, et l’expression est souvent utilisée comme raccourci pour « Genderqueer ».

Les différences entre une personne Genderfluid et non-binaire

L’expression « non-binaire » désigne, toutes les personnes qui ne se considèrent pas comme appartenant au spectre binaire masculin/féminin. Néanmoins, malgré le fait qu’ils puissent être perçus comme non-binaires, certains individus peuvent ne pas souhaiter s’identifier à cette description. Une personne qui est Genderfluid peut s’identifier comme masculine un jour et féminine le lendemain. Ce phénomène n’est pas exclusif aux personnes qui s’identifient comme binaires.

Le mot « non-binarité » est utilisé pour décrire un large éventail de personnes qui ne s’identifient pas à la nature binaire du genre (masculin ou féminin). Les Genderfluid quant à eux, sont conscients que leur identité de genre est flexible et peut changer en fonction du lieu, du moment et de l’émotion.

Ainsi, le fait d’être Genderfluid se distingue du fait d’être non-binaire, car le premier implique d’osciller entre le masculin et le féminin, alors que le second n’implique ni l’un ni l’autre. Mais la frontière entre ces deux mots n’est toujours pas claire. Certains pensent même que la non-binarité inclut la sous-catégorie de la fluidité du genre. Cependant, ces questions liées au genre n’ont rien à voir avec l’orientation sexuelle. Par conséquent, avec le fait d’être gay, lesbienne, bi ou pansexuel.

Les points communs entre les deux catégories

Il est important de retenir que les deux expressions déterminent l’identité sexuelle. Par conséquent, aucune des deux expressions n’a de rapport avec l’orientation sexuelle d’une personne. Elles semblent traduire les sentiments d’une personne à l’égard de son identification de genre. En fait, le fait de se sentir un homme ne vient pas du fait d’être né homme.

En outre, les deux termes, qui paraissent extrêmement différents à première vue, partagent de nombreuses caractéristiques. Bien qu’il existe des distinctions, les termes « Genderqueer » et « Genderfluid » sont considérés comme des synonymes. En fait, le terme « Genderqueer » fait référence à toute personne qui s’identifie comme ayant un genre fluide (Genderfluid) ou qui n’est pas acceptée par la société (non-binaire). Ces personnes ne connaissent peut-être pas d’autres étiquettes pour s’identifier, mais elles savent qu’elles ne se trouvent pas sur le spectre binaire.

Que veut dire LGBT ?

LGBT est un acronyme qui signifie « Lesbiennes, Gays, Bisexuels et Transgenres ». Il s’utilise pour faire référence à la communauté des personnes qui ont une orientation sexuelle ou une identité de genre non-hétéronormative et non-cisgenre. Le terme LGBT est utilisé pour regrouper différentes identités sexuelles et de genre, dont voici les principales :

  • Lesbiennes : ce sont des femmes qui sont attirées par d’autres femmes.
  • Gays : ce sont des hommes qui sont attirés par d’autres hommes.
  • Bisexuels : ce sont des personnes attirées à la fois par des hommes et des femmes.
  • Transgenres : ce sont des personnes dont l’identité de genre ne correspond pas à leur sexe assigné à la naissance. Cette catégorie englobe plusieurs identités, notamment les transgenres, les transsexuelles, les non-binaires et les genderqueer.

L’acronyme LGBT est généralement complété par le terme « Queer » ou « + » (LGBTQ+), qui représente toutes les identités sexuelles et de genre alternatives aux normes sociales hétéronormatives et cisgenres. Ainsi, le terme LGBTQ+ inclut également les personnes asexuelles, pansexuelles, omnisexuals, intersexué·e·s et bien d’autres encore. Il existe également d’autres termes comme « Rainbow » (arc-en-ciel) pour désigner la communauté LGBT en générale, ou encore « Pride » (fierté) pour faire référence aux mouvements LGBTQ+ qui militent pour l’acceptation et l’égalité des droits entre tous les genres et orientations sexuelles.

Aujourd’hui, le combat pour l’acceptation de la diversité sexuelle et de genre est toujours en cours. Malgré certaines avancées significatives ces dernières années notamment en matière de mariage homosexuel ou encore d’adoption par des couples LGBT+, il reste encore beaucoup à faire en matière d’ouverture d’esprit et de respect mutuel entre tous les genres et orientations sexuelles. Cela passe par un meilleur accès aux droits fondamentaux pour tout·te·s, mais aussi par une plus grande visibilité des personnes LGBTQ+ dans les médias et la société en générale afin que chacun·e puisse être libre d’exprimer son identité sans aucune forme de discrimination.

Quels sont les revendication de cette communauté ?

La communauté LGBT (Lesbiennes, Gays, Bisexuels et Transgenres) est une communauté de personnes qui se sont unies pour revendiquer leurs droits. Ses membres sont confrontés à des obstacles juridiques, sociaux et culturels à travers le monde. Ils ont lutté pour l’égalité des droits et le respect des différences depuis plusieurs décennies. Les revendications de la communauté LGBT sont multiples et variées.

Elles couvrent un large spectre de domaines, notamment la légalisation des unions entre personnes de même sexe, le droit au mariage, l’accès aux soins médicaux adaptés aux personnes transgenres, la protection contre la discrimination fondée sur l’orientation sexuelle ou l’identité de genre. La communauté LGBT milite aussi pour une reconnaissance reconnue par la loi dans le cadre de sa demande de reconnaissance sociale et de respect des droits humains fondamentaux.

Les revendications LGBT portent également sur des questions plus concrètes comme la possibilité d’adopter un enfant ou d’accéder à une assistance sociale adéquate pour les couples homosexuels. La communauté LGBT réclame également une représentation politique adéquate au sein de la société civile et des institutions publiques, afin de garantir que les intérêts des membres de cette communauté soient pris en compte dans les processus décisionnels.

Enfin, elle exige que soient apportés des changements juridiques pour faire appliquer les principes et règlements relatifs aux droits LGBT existants. Par ailleurs, il est important de souligner que les revendications LGBT ne se limitent pas à ces domaines spécifiques. Les membres de cette communauté aspirent également à une pleine participation à la vie sociale et culturelle en tant qu’individus respectés et acceptés par tous les segments de la société. 

En conclusion, l’acceptation et la visibilité des personnes LGBT sont des éléments fondamentaux pour lutter contre l’homophobie et le sexisme. Il est important de reconnaître et de respecter les droits de ces personnes à vivre leur vie librement et de manière égale en société. La lutte contre les préjugés et les discriminations est une mission collective qui doit être soutenue par une prise de conscience et une sensibilisation accrues à l’égard des personnes LGBT.