Préparer vos vacances en Inde : quelles sont les formalités à effectuer ?

0
244

 

L’Inde représente une destination touristique très prisée. Ce vaste pays asiatique accueille annuellement des millions de visiteurs qui y profitent d’un séjour merveilleux. Pour vous rendre sur ce territoire, vous devez disposer d’un passeport valide et d’un visa au risque de subir un refoulement vers la France. Découvrez les principales formalités à accomplir avant le départ vers l’Inde pour vos vacances.

Disposer d’un passeport valide

Vous devez impérativement posséder un passeport pour pouvoir accéder à l’Inde. Ce document doit être valable sur toute la durée de votre séjour. Les Français doivent s’assurer de la validité de leur pièce 6 mois après la date de retour. Celle-ci doit présenter 3 pages blanches consécutives pour la réception des cachets et des signatures. Si vous ne disposez pas d’un passeport, entamez donc dès maintenant les démarches auprès de votre mairie pour vous procurer la liste des pièces à fournir ainsi que les délais d’obtention.

Si vous vous déplacez en famille, vous devrez aussi prendre un passeport pour vos enfants mineurs. En effet, la législation française a rétabli depuis le 15 janvier 2017 l’autorisation de sortie du territoire pour les mineurs. Pour leur récupérer ce document, vous remplissez le formulaire n° 15646 auquel vous joignez une copie de leur pièce d’identité. Assurez-vous d’être titulaire de l’autorité parentale pour que votre démarche aboutisse.

Prendre un visa

La loi exige également la présentation d’un visa pour pouvoir entrer sur le territoire indien. Pour y aller dans le cadre des vacances, vous devez prendre un visa touristique.

E-visa

Il représente l’un des sésames pour embarquer en direction de l’Inde. Il convient pour un séjour de 30 jours au plus. La demande de ce visa peut intervenir entre 1 mois et 4 jours avant votre départ pour l’Inde. Il s’utilise pour une entrée simple et vous pouvez l’obtenir deux fois dans une année. Concrètement, vous introduisez votre requête auprès du site officiel du gouvernement indien. La plateforme se trouve en anglais facile à comprendre. Vous pouvez aussi exploiter un traducteur pour saisir les instructions. La démarche reste assez simple. Vous remplissez minutieusement un formulaire qui précise votre civilité, vos destinations ainsi que les endroits où vous logerez. Ensuite, vous fournissez une photo d’identité couleur. Au format JPEG, celle-ci doit présenter une dimension de 5 cm x 5 cm. Enfin, vous payez par carte bancaire votre e-visa. Cela coûte actuellement environ 60 dollars US. Vous recevez automatiquement un mail qui confirme l’introduction de votre demande. Ensuite, un second courrier vous informera de la validation ou du rejet de votre dossier dans un délai de 3 ou 4 jours.

Après l’acceptation de votre requête, vous imprimez votre e-visa en quelques exemplaires. Vous devez le garder sur vous lors de votre embarquement et le présenter au cours de votre passage à la douane. En cas de rejet, le gouvernement indien ne vous rembourse pas les sommes investies. Fournissez donc des informations exactes et assurez-vous de la validité de votre passeport. Pour éviter toute surprise désagréable, vous avez la possibilité de confier votre dossier à des professionnels. Vous leur communiquerez alors vos données personnelles via un formulaire afin d’obtenir un visa pour l’Inde. Leur site en français vous simplifiera la tâche. Ils prendront en charge toutes les démarches. Avant de transmettre les pièces, ils étudieront leur recevabilité pour éviter tout rejet. Ils vous enverront votre e-visa directement dans votre boîte aux lettres.

Le visa papier

L’e-visa s’obtient assez facilement. Toute la procédure s’effectue en ligne sans perte de temps. Toutefois, vous resterez quelques heures dans la file d’attente à l’arrivée en Inde pour la vérification de vos pièces et le tamponnage de votre passeport. Pensez donc à solliciter un visa en papier si vous disposez de quelques semaines pour préparer votre voyage. Ce document s’impose également pour tout séjour supérieur à 30 jours. À entrées multiples, il reste valable sur une période de 6 mois. Pour l’obtenir votre visa pour l’Inde, vous pouvez effectuer votre demande en ligne 20 jours minimum avant votre départ. Vous pouvez également vous rendre les bureaux de VFS Global à Paris, Marseille, Lyon, Strasbourg ou bordeaux pour remplir physiquement les formalités.

Prenez toutes les dispositions pour détenir votre passeport et votre visa avant le jour du voyage. Vous devez les garder sur vous lors de l’enregistrement. Dans tous les cas, votre compagnie aérienne vérifiera minutieusement si vous avez obtenu l’autorisation d’entrer en Inde avant votre embarquement. N’oubliez surtout pas ces pièces au moment de vous rendre à l’aéroport. Cela vous préservera de tout risque de rater votre vol.

Prendre un permis spécial

Un simple visa ne suffit pas pour visiter certaines localités de l’Inde. Vous devrez solliciter un permis particulier pour vous rendre dans les régions comme Arunachal Pradesh, Sikkim, îles Laquedives, îles Andaman. Cela s’impose également lorsque votre périple vous mènera aux frontières du Cachemire, du Rajasthan, de l’Himachal Pradesh et de l’Uttarakhand en Assam. La demande d’un tel document s’effectue auprès des services consulaires de l’ambassade d’Inde à Paris. Vous devez l’obtenir impérativement avant de prendre départ.

Signaler votre voyage

Avant de prendre départ pour l’Inde, n’oubliez pas d’informer le ministère des Affaires étrangères de votre séjour dans ce pays. Pour y parvenir, rendez-vous sur le programme Ariane pour y saisir vos données. Vous recevrez alors par mail les recommandations sur ce territoire. Les autorités françaises vous contacteraient également si une crise survenait sur place durant vos vacances. Si nécessaire, elles pourraient aussi vous aider à entrer en contact avec vos proches.

L’Inde représente un vaste pays asiatique avec un potentiel touristique indéniable. Les formalités pour y accéder restent assez simples et peu coûteuses.

 

Prendre des dispositions sanitaires

L’Inde n’impose pas une vaccination particulière aux touristes qui partent dans ce pays. Toutefois, la prudence recommande d’être à jour pour limiter les risques de contagion. Prémunissez-vous donc contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, la fièvre typhoïde, la rage et les hépatites A et B. N’hésitez pas à consulter votre médecin avant de prendre le départ. Pensez également à vous vacciner contre la méningite. La découverte récente de quelques cas à New Delhi pousse certains touristes à abandonner les piscines publiques.

Se protéger des moustiques

Ces insectes restent très virulents en Inde. Ils sévissent tout au long de l’année. Le risque se révèle plus élevé hors des grandes villes. Si possible, suivez un traitement antipaludéen avant de prendre le départ. Prévoyez également des sprays répulsifs pour moustique. Vous en appliquerez régulièrement sur votre peau et vos habits. Vous en trouverez en pharmacie. Ces insectes véhiculent des maladies graves comme :

  • le paludisme ;
  • le chikungunya ;
  • la dengue.

Gardez des moustiquaires imprégnées et des vêtements couvrants si vous prévoyez d’habiter dans une campagne. En ville, logez prioritairement dans les hôtels avec une climatisation AC. Vous avez aussi la possibilité de vous rendre au centre de vaccination internationale de votre localité d’accueil pour glaner des renseignements. Ils vous informeront sur les menaces de la région et les dispositions à prendre.

Se préserver des risques alimentaires

Les visiteurs de l’Inde peuvent contracter la diarrhée du voyageur ou tourista. Cette pathologie résulte généralement du changement de nourriture et de climat. Prévoyez donc des cachets et du gel hydroalcoolique pour lutter efficacement contre cette affection. Une fois sur place, vous devrez éviter de consommer l’eau du robinet et les glaçons. Prenez l’habitude de peler les fruits et de bien nettoyer les légumes. Lavez minutieusement vos mains avant chaque repas. Mangez uniquement des aliments cuits.

S’enregistrer à votre arrivée

Après votre atterrissage en Inde, vous vous dirigerez automatiquement vers le service de la douane. Des agents vous prendront en charge pour valider votre entrée sur le territoire. Vous présenterez votre passeport, votre visa et le bout de papier que vous avez rempli dans l’avion. Celui-ci porte généralement votre civilité, vos numéros de passeport et de vol ainsi que le pays de départ. Les formalités d’arrivée prennent souvent du temps pour les touristes détenteurs d’un e-visa. Le passage à la douane se révèle assez lent avec de longues files d’attente. Vous devrez faire preuve de patience. Au bout de trois heures au maximum, vous réussirez à faire vérifier vos papiers et votre passeport recevra le fameux tampon. Pour le visa classique, les démarches se déroulent plus rapidement et vous ne perdrez quasiment pas de temps. N’oubliez pas de déclarer tout argent (numéraires, traveller’s chèques, etc.) dont la somme excède 10 000 dollars US. Cela vous préservera de toute poursuite judiciaire. Les paiements interviennent essentiellement en roupie et par carte bancaire.

Respecter des principes de sécurité

L’Inde représente un pays sûr et sans menace particulière. Plus de 6, 5 millions de touristes s’y rendent chaque année. Leur grande majorité profite d’un séjour merveilleux et inoubliable. Toutefois, vous devrez rester attentif et respecter quelques règles assez simples.

Demeurer vigilant lors de vos déplacements

Les touristes subissent quelques actes ciblés de délinquance tels que le vol à la sauvette. Ces événements surviennent généralement dans des lieux animés comme les gares, les marchés, etc. Lors de vos différentes sorties, munissez-vous d’une copie de vos documents officiels. Conservez les originaux dans des endroits sûrs. Par exemple, enfermez-les dans votre coffre-fort à l’hôtel. Gardez surtout vos affaires personnelles à portée de main. Cela empêcherait les individus de mauvaise foi d’y insérer des drogues à votre insu. Déclinez systématiquement les offres de boisson et de nourriture de la part d’inconnu. Cela vous préservera des pièges. Des truands pourraient chercher à vous endormir pour vous dépouiller ou vous violer. Lors de votre séjour, évitez de photographier des aéroports ainsi que des sites stratégiques comme les ponts et les bâtiments militaires. Un tel comportement pourrait entrainer la confiscation de vos appareils et vous exposer à des poursuites pénales.

Rester discrète

L’Inde figure parmi les pays avec un taux assez élevé d’agressions sexuelles. Les femmes, y compris les touristes, y subissent régulièrement des attouchements, des comportements indécents et des viols. Vous devez donc prendre certaines précautions pour vous préserver des mauvaises expériences. Mettez-vous prioritairement des vêtements longs. Assurez-vous qu’ils couvrent suffisamment vos épaules. Faites preuve de retenue dans vos rapports avec les ressortissants indiens qui vous côtoieront quotidiennement. Ne vous familiarisez pas excessivement avec votre guide, votre chauffeur ou vos employés de maison. Ils pourraient mal interpréter votre sympathie et abuser de vous. Par ailleurs, évitez de sortir les nuits. Ne fréquentez pas les endroits sombres. Limitez les promenades dans les zones isolées.

Ne pas perdre de vue les risques

En dépit du calme et de l’hospitalité de l’Inde, les risques d’attaque terroriste restent bien réels. De fâcheux incidents peuvent subvenir à tout moment. Des menaces persistantes planent surtout au niveau des régions du nord et des zones situées près des frontières avec le Pakistan. Évitez également les localités déconseillées aux touristes comme le Jammu-Cachemire. N’hésitez pas à consulter le site France Diplomatie pour vous déplacer en toute sécurité.

Réserver un chauffeur

L’Inde possède un réseau routier en très mauvais état avec des signalisations inexistantes. De nombreux usagers méconnaissent également le Code de la route. Cela rend la circulation chaotique. Pensez donc à louer un véhicule avec chauffeur pour vos déplacements. Pour conduire personnellement, vous devrez disposer d’un permis international. Dans ce cas, ne prenez pas le volant la nuit.

Connaître les principaux us et coutumes

L’Inde représente un pays très traditionaliste. Les habitants accordent une importance considérable aux mœurs. Ils respectent strictement les codes de politesse. Ils attendent que les touristes se comportent décemment. N’oubliez surtout pas de vous incliner lors des salutations. Privilégiez des vêtements amples et longs. Retirez systématiquement vos chaussures avant de vous introduire chez vos hôtes, dans les temples et les lieux de culte. Les couples doivent faire preuve de retenue pendant leurs déplacements. Demeurez chastes en public. Évitez rigoureusement de toucher les interlocuteurs que vous ne connaissez pas. La bise reste prohibée. Elle apparait comme un acte sexuel. Ne vous approchez pas des vaches. Elles représentent des animaux sacrés en Inde. La tradition interdit de les insulter, de les frapper ou de les tuer. Par ailleurs, faites preuve de retenue dans vos rapports avec la population. Évitez de leur toucher la tête, y compris aux enfants. Celui-ci reste la partie la plus sacrée du corps d’un Indien. Lors de la visite des temples et centres religieux, n’oubliez pas d’effectuer des donations symboliques. Le montant demeure entièrement à votre discrétion. Rien ne vous oblige à déposer une somme élevée. Dans les hôtels et les restaurants, le service comporte généralement l’addition. Ne cherchez donc pas forcément à laisser un pourboire. Certes, vous pouvez récompenser un chauffeur ou un employé si ses prestations vous satisfont particulièrement.

Rapporter des objets légaux

L’artisanat indien impressionne par sa richesse. Vous pouvez acquérir de précieux souvenirs comme des bijoux. Vous apprécierez les textiles locaux et des saris en soie, en coton ou en pashmina. Vous trouverez également des sacs, des chaussures et d’autres accessoires en cuir. Vous ne résisterez pas au charme des objets de décoration comme les statuettes hindous et bouddhistes ainsi que les instruments de musique et les masques. Par ailleurs, vous pourrez acquérir des senteurs et du thé. Pour les produits alcooliques, limitez vos achats à votre consommation personnelle. Par contre, évitez systématiquement de payer les châles en shahtoosh. Tout trafic de cette laine d’antilope tibétaine reste formellement interdit. Cela vous exposerait une peine minimale d’emprisonnement de deux ans assortie de la confiscation desdits châles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here