Préparer l’arrivée d’un bébé : que devriez-vous savoir ?

0
121

L’arrivée prochaine d’un petit être dont ils ont la totale responsabilité peut entraîner des changements très importants dans la vie des nouveaux parents. Il n’y a pas de véritables règles en la matière. Pour certains parents, ce sera un mélange d’excitation, d’impatience et de frénésie. D’autres souhaiteront au contraire tout faire pour être certains de finir les préparatifs qu’ils se seront imposés avant le jour J. Voici quelques infos et conseils sur la manière de se préparer et qui peuvent vous aider à vivre cette expérience pleinement.

1re étape : l’annonce aux proches

Ici, pas de codes rigides : libre à vous d’annoncer la grossesse à vos proches comme vous le souhaitez et au moment voulu. Il reste toujours préférable qu’ils l’apprennent par vous. Si votre futur bébé a des aînés, il est préférable de ne pas mentir à vos enfants et de les impliquer le plus vite possible dans l’évènement. Pour votre entourage, il peut être intéressant d’opter pour une manière originale de partager l’annonce d’une grossesse en cours, à l’instar de l’annonce faite sur le blog de Kevin Ragonneau.

Les préparatifs : se tenir prêt pour les premières nuits

La première semaine après la naissance de votre nourrisson peut être la plus éprouvante physiquement, et le moment où il faudra trouver le bon rythme pour toute la famille. Bébé passera probablement de longs moments avec maman ou papa, allongé sur leur poitrine, pour trouver le sommeil par exemple. Il reste important de savoir que le contact avec la peau des parents peut avoir des bénéfices divers sur le nourrisson, comme l’attachement, le contrôle de ses pleurs, une meilleure sécrétion de lait maternel, ou encore la stabilisation de la température corporelle.

Pour des raisons de sécurité, il est cependant recommandé de ne pas s’endormir avec un nouveau-né allongé sur votre poitrine. Pensez donc à aménager un espace ou un berceau où votre nourrisson pourra se reposer pendant la nuit ou au cours de la journée.

L’organisation de la maison 

Les premiers mois sont dans l’idéal pleinement consacrés à bébé. Entre les couches à changer et les lingettes, entre les biberons ou tétées et les comptines à chanter pour tenter de faire dormir bébé, il n’y aura pas forcément le temps de trop rester en cuisine. Préparer des plats et les mettre au congélateur quand cela est possible est une solution simple et pratique. Il pourra être judicieux de demander de l’aide quand cela est possible, notamment pour les mères célibataires.

Dans son ensemble, le foyer doit être préparé pour offrir un cadre chaleureux au nouveau venu. Il est mieux de faire tous les rangements nécessaires avant le retour de l’accouchement, pour que la mère puisse juste profiter des moments avec son petit dans un cadre propre sans avoir à se soucier du ménage et sans stress.

Les affaires de bébé

Faire les courses et acheter tout ce dont bébé aura besoin pour ses premières semaines comptent parmi les tâches dont on s’acquitte avec le plus d’enthousiasme. Acheter les couches, les lingettes, les bavoirs et les vêtements ; choisir un beau berceau, aménager et décorer la chambre de bébé (s’il en a une), choisir les produits de soin comme les laits ou les savons adaptés : tous ces achats se font dans l’idéal plusieurs semaines avant la venue du bébé pour ne pas être surpris.

Il faut savoir que si en théorie toutes ces emplettes à faire dans l’attente de votre bout de chou sont un passage obligé, les choses peuvent légèrement être différentes dans la pratique. Par exemple, bébé n’utilisera pas forcément la belle chambre que vous lui préparerez pendant les premiers mois de sa vie. L’option la plus confortable en pratique (pour bien des parents) reste d’installer un berceau auprès du lit de papa et de maman. Pour les habits également, il est conseillé de ne pas trop en faire : entre les changements de couche et ses longues heures de sommeil, bébé sera en fait loin de mettre autant de vêtements que vous pourriez le penser.

Enfin, pensez à un siège bébé dans la voiture. Cela est important, pour des raisons de sécurité. Il est recommandé de le préparer avant l’accouchement.

L’allaitement : le temps à y consacrer

Votre nourrisson passera la plus grande partie de son temps à se nourrir et à dormir.

  • Si vous faites le choix d’un allaitement exclusif, il faut savoir que le bébé doit avoir un accès permanent à sa mère. Cela implique dans l’idéal sa totale disponibilité.
  • L’allaitement n’a pas pour seul objectif de remplir le petit estomac de votre nourrisson. Il est également vécu par le bébé comme une séance de réconfort et un moyen de tisser sa relation avec la mère. Le bébé tète pour se calmer, pour s’endormir ou se nourrir.
  • Cela peut donc se faire jusqu’à plusieurs fois par heure, notamment parce que l’estomac du nourrisson ne peut contenir une grande quantité de lait.
  • Le lait maternel est en plus très digeste, ce qui implique que le bébé demande souvent le sein par ses pleurs ou ses cris. Les mères passeront donc des heures à allaiter le bébé, ou à le nourrir au biberon, et tout doit être fait en termes de préparatifs pour que cela se passe dans des conditions optimales de confort et de tranquillité.

Qu’elle allaite ou nourrisse bébé au biberon, la nouvelle mère n’aura probablement plus le temps pour d’autres activités ou pour passer beaucoup de temps avec les autres membres de la famille, surtout les premiers jours. Ces derniers devront donc à l’inverse s’impliquer quand cela est possible en offrant de l’aide, ou dans tous les cas profiter de chaque moment passé avec la mère.

Du côté des parents : comment s’organiser pour la vie intime ?

Préparer la venue de bébé, c’est aussi s’apprêter à vivre certains changements pour ce qui concerne les deux partenaires. Il est courant de ne pas être en mesure de reprendre des activités conjugales dans les premiers mois après l’accouchement. Indifféremment de la raison (douleurs après accouchements, libido en berne, manque de temps ou simplement manque d’envie), le plus important au niveau du couple sera de ne pas se laisser surprendre par ces changements tout à fait compréhensibles, et de les gérer au mieux.

Dans certains couples, une mauvaise compréhension de ces changements peut avoir des répercussions regrettables en l’absence d’une bonne communication entre les partenaires. Pour le père, il faudra donc veiller à comprendre que le challenge est réel, et que la mère qui doit concilier son nouveau rôle avec celui de conjointe peut avoir besoin d’empathie et d’une présence réconfortante. Les besoins en termes de rapports intimes entre les deux partenaires peuvent en outre diverger complètement. Il sera essentiel pour les parents de chercher à rester aussi proches que possible. De tendres moments d’embrassades, des conversations profondes, ou le simple fait de rester allongés l’un à côté de l’autre, sont autant de moments qui, sans remplacer des rapports intimes, peuvent permettre aux parents de conserver une certaine intimité et toute la proximité d’avant l’accouchement.

Quel rôle pour papa ?

Il est facile de se sentir mis à l’écart ou inutile près d’une nouvelle mère qui est constamment en train de s’occuper du nouveau-né. Pour l’aider, le papa peut trouver de nombreuses tâches pour faciliter les choses ou permettre à la mère de se reposer. Certains pères s’empressent par exemple de prendre le bébé après son allaitement pour aider à l’endormir. Au-delà de tout ce qu’il y a à faire avec le bébé, le père et les autres membres de la famille peuvent aussi s’occuper de questions plus pratiques dans l’organisation de la maison (cuisine, vaisselle, lessive, etc.). Avec des enfants en bas âge, ce ne sont pas les activités qui manquent. Solliciter les autres frères et sœurs pour changer le bébé, pour préparer le berceau, ou pour trouver des affaires de bébé seront des moyens d’impliquer chacun pour décharger la mère, mais également permettre à tous de se sentir utiles.

Se relaxer et profiter en attendant bébé

Pour la mère, et pour le bien de son bébé, la meilleure attitude pour préparer au mieux l’arrivée du  nouveau-né sera probablement dans tous les cas d’être à l’écoute des besoins de son corps et de ses envies. Se reposer et se faire plaisir autant qu’on le souhaite, et prendre des forces en préparatif des longues nuits qui vous attendent peut être est certainement la résolution la plus sage…même si elle est loin d’être la plus évidente quand l’on se trouve dans l’excitation de l’attente, surtout pour le premier bébé. Dans tous les cas, l’attente et les préparatifs ne doivent en aucun cas générer du stress ou de l’angoisse. Aussi bien pour le bien de la famille tout entière que pour le bien-être de bébé, le mieux est d’attendre le plus sereinement possible le plus bel évènement de la vie : une naissance.

Nous espérons que ces différents astuces et conseils seront utiles pour vous organiser et pour prendre soin de votre futur bébé. Ne l’oubliez pas ! La règle, c’est de profiter de chaque instant !