Parquet flottant : description, spécificités, avantages et entretien

0
619

Est-il préférable de poser un parquet flottant ? Telle est la question que se posent le plus souvent les personnes qui réalisent des travaux de rénovation de leur maison et qui ont du mal à opter pour le revêtement de sol le plus adéquat. Si tel est aussi votre cas et que vous souhaitez en savoir plus sur l’aspect de ce type de parquet ainsi que les avantages qu’il offre, consultez les informations ci-après. Ce sera également l’occasion idéale pour découvrir les critères à prendre en compte durant le choix de ce revêtement de sol.

Principales caractéristiques du parquet flottant

Encore appelé parquet contrecollé, le parquet flottant fait partie des plus populaires revêtements de sol en France. À proprement parler, il n’est pas véritablement un type de parquet. Il s’agit plutôt d’un revêtement de sol qui a fait son apparition dans les années et qui est constitué de petites planches. Sa pose est relativement très aisée, car les lames parviennent à s’emboiter naturellement les unes dans les autres. Chacune des lames possède notamment une languette d’un côté et une rainure de l’autre. Le parquet flottant se compose également d’un motif imprimé qui est recouvert d’une couche de bois naturel ou d’usure ainsi que d’une couche de bois aggloméré plutôt dur. Sa pose s’effectue par ailleurs sans clouage et sans collage. Même si cette mise en place est en général facile à effectuer, il est préférable de s’adresser à un professionnel lorsqu’on ne dispose pas des compétences nécessaires et qu’on veut obtenir un excellent rendu.

Les différents types de parquets flottants

Il existe sur le marché différents types de parquets flottants parmi lesquels l’on pourra notamment citer :

  • Le sol stratifié ;
  • Le parquet à placage de bois ;
  • Le parquet massif ;

Le sol stratifié

Le parquet stratifié ou sol stratifié est considéré comme le modèle le plus économique. Il comprend divers éléments à savoir :

  • Un support en bois aggloméré dur ;
  • Une couche supérieure transparente ;
  • Une couche décorative.

Le parquet à placage de bois

Ce type de parquet flottant ne nécessite pas de traitements spécifiques dès que sa pose est effectuée. Il est composé de deux couches de bois aggloméré au-dessus desquelles se trouve une autre couche de bois noble. Notons que le parquet à placage de bois peut être collé, cloué ou encore posé de manière classique.

Le parquet massif

Considéré comme le type de parquet flottant le plus noble, le parquet massif est entièrement constitué d’essence de bois. Pour le concevoir, l’on utilise le plus souvent du bambou. Sa dilatation qui est par ailleurs très faible convient en tous points aux caractéristiques d’emboitement des différentes lames d’un parquet flottant.

 

Quels avantages offre ce type de parquet ?

À l’instar de plusieurs autres revêtements de sol, le parquet flottant offre lui aussi des avantages indéniables. L’on pourra ainsi évoquer dans un premier temps le fait qu’il est conçu en bois. À la différence du parquet stratifié qui est constitué de matières synthétiques, le côté supérieur du parquet flottant est conçu avec du bois noble qui est similaire à celui d’un parquet massif. Les différentes autres couches d’un parquet flottant sont quant à elles réalisées la plupart du temps avec des panneaux HDF (des fibres de bois qui ont une haute densité). La partie supérieure du parquet flottant que l’on appelle également couche d’usure est dans 90 % des cas conçue en chêne. Durant le choix de votre parquet, optez par ailleurs pour du chêne français. Vous pourrez aussi trouver sur le marché du parquet flottant en hêtre, en châtaignier en robinier ou en érable. Les essences exotiques sont quant à elles en régression, mais leur approvisionnement est beaucoup plus contrôlé afin de limiter la déforestation. Les principales essences sont :

  • Le bambou ;
  • Le teck ;
  • Le jatoba ;
  • Le doucier ;
  • Le merbau.

Le coût très abordable du parquet flottant constitue lui aussi l’un des avantages indéniables de ce revêtement de sol. Le prix du mètre carré se situe en moyenne entre 15 et 120 euros, tandis que le prix du parquet massif en bois se trouve en général entre 39 et 200 euros le mètre carré. Le coût au mètre carré du parquet flottant peut varier suivant plusieurs facteurs à savoir :

  • L’essence et la qualité (qu’elle soit ou non certifiée) ;
  • L’épaisseur de la lame ;
  • La largeur de la lame ;
  • La longueur de la lame ;
  • La finition (parquet blanchi, vieilli, ou coloré).

Soulignons également que plus la lame est étroite, courte et fine et moins elle sera alors chère. Le troisième avantage du parquet flottant demeure également le fait que sa pose est facile à effectuer. À la différence de la plupart des parquets massifs qu’il faut coller ou clouer, la pose du parquet flottant est réalisée sur une sous-couche souple par clipsage. Le plancher flottant bénéficie par ailleurs de plus de stabilité qu’un parquet en bois massif. Ceci est dû au fait que l’on procède à l’association de trois différentes couches. Le parquet flottant résiste aussi de manière efficace aux écarts de température. Contrairement à la moquette qui attire beaucoup d’acariens et de saletés, le parquet flottant est aussi facile à entretenir. Lorsque sa mise en place est bien effectuée, le plancher flottant offre un bel aspect à l’intérieur d’une habitation. Son aspect esthétique constitue donc lui aussi un point positif.

 

Préparer au mieux son sol avant de passer à la pose du parquet flottant

Avant la mise en place de ce revêtement de sol, il est recommandé de porter une attention particulière à la nature du sol sur lequel il doit être posé.

Ce dernier doit en effet être régulier et lisse. Il devra aussi être propre durant l’installation de ce revêtement de sol. Si le sol où vous devez poser le parquet flottant ne présente pas toutes ces caractéristiques, alors il faudra effectuer un ragréage. Cette technique consiste à installer sur une surface maçonnée de l’enduit de finition. Cette opération permet d’aplanir au mieux la surface en question. Dans le cas où le sol est trop irrégulier, l’on peut également la mettre à niveau à l’aide d’une chape de mortier. Au nombre des diverses autres solutions qui s’offrent à vous, l’on retrouve aussi :

  • La mise à niveau grâce à un calage du support qui existe (il faut dans ce cas démonter et ensuite remonter le plancher dans le but de le remettre à niveau) ;
  • Le recours aux feuilles de journal afin de combler plus facilement les petites irrégularités.

 

Critères de choix d’un parquet flottant

Pour bien choisir son parquet flottant, il faut se baser en premier lieu sur l’endroit où il doit être posé. Dans certains endroits d’une habitation, il faudra en effet disposer d’un bois de qualité, notamment si la fréquence de passage y est plutôt élevée. Au sein des pièces comme le salon, le sol devra régulièrement supporter une importante quantité d’impacts qui seront par exemple dus :

  • Aux impacts de talons ;
  • Au déplacement des meubles ;
  • Aux roulettes d’une valise.

Pour disposer d’un revêtement de sol durable, il faudra alors que le parquet flottant sur lequel vous jetez votre dévolu puisse résister à l’abrasion, au cisaillement ainsi qu’à la pression. Vous aurez donc besoin d’un bois de bonne qualité, ce qui vous reviendra bien évidemment plus cher. En revanche, pour les pièces où la fréquentation est moins grande, vous pouvez opter pour un parquet flottant de qualité moindre, ce qui vous permettra de faire des économies. Pour qu’un parquet flottant bon marché puisse être parfaitement posé, vous devez toutefois vous assurer que sa pose soit effectuée sur un sol rigide et plat.

Le type de bois utilisé durant la conception du parquet flottant demeure lui aussi un élément à prendre en considération durant le choix de ce revêtement de sol. Vous trouverez en effet dans le commerce diverses propositions qui présentent bien évidemment des spécificités distinctes. Par exemple, un parquet flottant en chêne sera beaucoup plus résistant qu’un parquet flottant en érable. Ce dernier ne résiste pas bien à l’humidité et il jaunit rapidement au fil du temps. Il est dans tous les cas recommandé d’éviter de faire l’impasse sur la vitrification afin d’éviter d’exposer le parquet flottant aux projections d’eau. Ces dernières rendront alors moins beau le sol en peu de temps. En cas d’impacts, de rayures ou même de tâches, une bonne vitrification peut vous aider à remettre aisément en état ce revêtement de sol. Pour une vitrification optimale, il est recommandé d’acquérir un parquet flottant sans vitrification et de réaliser ensuite soi-même cette dernière.

 

Les différentes finitions d’un parquet flottant

Pour une personnalisation adéquate de votre intérieur et également pour assurer la protection de votre parquet flottant, le choix vous est offert entre différentes finitions. Pour trouver celle qui saura vous convenir, il faudra prendre en compte plusieurs facteurs. Si vous tenez par exemple à protéger l’environnement, vous devez vous tourner vers des vernis ou des huiles écologiques. Pour la préservation de votre santé, il est également conseillé de porter votre choix sur des finitions qui ont une faible émission de formaldéhyde. Il faut aussi garder à l’esprit que tous les parquets flottants ont besoin d’être traités en surface pour une efficace prévention de l’usure quotidienne. Afin de pouvoir obtenir un effet à la fois imperméable et invisible, il est par ailleurs possible d’appliquer en plusieurs couches du vernis. Cette finition s’avère être très optimale dans la mesure où elle protège le bois tout en lui permettant de respirer. Grâce à vos finitions, vous limitez le risque que votre parquet change de couleur au fil du temps. Pour qu’il puisse conserver toutes ses caractéristiques, un parquet flottant doit en outre être entretenu au moins deux fois par an.

 

Astuces pour entretenir au mieux le parquet flottant

Pour un entretien adéquat d’un parquet flottant, il est primordial de respecter les trois règles ci-après :

  • Proscrire dans tous les cas un entretien à grande eau du parquet flottant, car lorsqu’il est mouillé, ce dernier peut absorber l’eau et gondoler par la suite. Il est en revanche possible de passer à certaines occasions le balai à franges ou la serpillère sur le parquet flottant. Aussi bien la serpillère que le balai à franges devront au préalable être humides et essorés avec soin ;
  • Les produits conçus spécialement pour le nettoyage du carrelage doivent absolument être bannis, car ils sont bien trop agressifs sur tous types de parquets flottants ;
  • L’eau de javel doit elle aussi être proscrite durant le nettoyage d’un parquet flottant.

Entretien d’un parquet flottant stratifié

L’entretien d’un parquet flottant stratifié doit être essentiellement effectué grâce à un dépoussiérage à l’aide de l’aspirateur. Il est aussi possible de passer sur ce type de parquet une serpillère préalablement imbibée d’une eau. Cette serpillère doit néanmoins être bien essorée. Notons ici que le nettoyage à la serpillère ne doit pas être régulièrement effectué si l’on veut que le parquet flottant conserve toutes ses caractéristiques. Après un entretien à la serpillère, certaines personnes se plaignent parfois des traces de serpillères qui demeurent visibles sur ce revêtement de sol. Cet état de choses est notamment dû au fait que l’eau utilisée est calcaire. Si vous aussi vous êtes souvent confronté à ce problème et que vous souhaitez y remédier aisément, il suffit de mettre un peu de vinaigre blanc dans l’eau que vous utilisez pour le nettoyage de votre parquet flottant.

De la même façon, les tâches seront frottées avec un chiffon en microfibres ou une serpillère imbibée d’une eau pure et bien essorée. Pour retirer les tâches rebelles, vous pouvez aussi vous servir de savon noir ou de savon de Marseille. Ces derniers sont très efficaces et ne présentent aucun danger. Vous pouvez par ailleurs vous servir aussi d’un spécial produit détachant conçu pour les sols stratifiés qui se présente souvent sous la forme d’un gros crayon-feutre. L’utilité des différents produits d’entretien pour les parquets stratifiés est diversement appréciée. Ainsi, pendant que certaines personnes sont amplement satisfaites, d’autres le sont beaucoup moins. Si vous souhaitez utiliser ces produits, n’hésitez pas à essayer les créations de plusieurs marques afin de trouver le produit qui vous convient le plus.

Entretien d’un parquet flottant à placage à bois ou d’un parquet flottant vitrifié

Le parquet flottant est un revêtement de sol facile à entretenir, surtout lorsqu’il a été vitrifié. Il faut noter que la vitrification est une technique qui consiste à étaler plusieurs couches de vitrificateur ou d’un vernis spécial sur toute la surface du plancher. Pour le nettoyage d’un parquet flottant vitrifié ou d’un parquet à placage à bois, un dépoussiérage réalisé grâce à l’aspirateur est amplement suffisant. Si le résultat obtenu après le passage de l’aspirateur ne vous convient pas, vous pouvez aussi nettoyer votre parquet flottant en vous servant d’un balai à franges ou d’une serpillère. Ces deux éléments devront être humidifiés et bien essorés avant ledit nettoyage. Vous pouvez par ailleurs vous servir aussi d’un produit d’entretien conçu spécialement pour les parquets flottants vitrifiés. Notons toutefois que le passage de la serpillère est généralement suffisant la plupart du temps. Pour que le parquet vitrifié puisse en outre conserver toutes ses propriétés, il est conseillé de raviver environ deux fois par an l’éclat de la vitrification.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here