Nos conseils pour voyager en solo en Thaïlande

0
155

Sommaire

Nos conseils pour voyager en solo en Thaïlande

Partir à l’aventure en Thaïlande est un voyage de rêve. Toutefois, la préparation d’un tel voyage en toute indépendance nécessite un ensemble de connaissances approfondies. Les voyageurs qui s’aventurent en solitaire ont tout intérêt à se réjouir, sachant que le pays est l’une des destinations les plus prisées au monde pour les explorations en solo. Dans ce guide, vous trouverez toutes les informations essentielles indispensables à une expérience réussie en Thaïlande.

Le déplacement à travers la Thaïlande

La Thaïlande dispose d’un grand nombre de centres touristiques bien desservis, ce qui facilite les déplacements d’une région à l’autre. La stratégie optimale pour traverser le pays comprend l’utilisation de l’avion, du train ou du bus pour atteindre la destination principale, puis l’utilisation de scooters, la participation à des circuits organisés ou l’utilisation de moyens de transport privés pour explorer les environs. Les déplacements entre les îles doivent généralement être effectués en bateau, selon des formules allant des ferries publics aux charters privés.

Le réseau aérien qui relie les principales provinces touristiques telles que Bangkok, Phuket, Chiang Mai et Krabi offre de nombreuses possibilités à un prix remarquablement abordable. L’avion est un moyen de transport rapide et confortable, un choix idéal pour les voyageurs qui disposent de peu de temps pour leurs vacances, mais plus coûteux que les autres modes de transport. Grâce aux bus de nuit thaïlandais, les visiteurs peuvent se rendre dans des villes ou des attractions importantes tout en économisant sur l’hébergement. Bien que les trajets dépassent souvent 10 heures, les bus thaïlandais sont appréciés pour le niveau de confort offert.

Le train de nuit de Bangkok à Chiang Mai est particulièrement populaire auprès des visiteurs internationaux. Pour plus de confort, les voyageurs peuvent réserver un wagon-lit privé en première classe qui, bien que plus cher qu’un wagon-lit de deuxième classe, reste moins onéreux que l’avion. Une fois arrivé à destination, la location d’une moto est à la fois économique et libératrice pour les personnes habituées à la conduite d’une moto. Les voyageurs soucieux du budget peuvent également opter pour des circuits organisés ou négocier des tarifs sur place avec des chauffeurs privés.

Les saisons en Thaïlande

La saison chaude (mi-basse saison touristique)

De mars à mai, la Thaïlande annonce l’arrivée d’une chaleur étouffante, complétée par les premières averses de la mousson. Ce mélange explosif marque le début d’une saison qui, tout en étant chaude et humide, connaît une baisse du tourisme, ce qui en fait une période propice pour ceux qui recherchent des foules moins nombreuses et des coûts moins élevés. Néanmoins, les visiteurs doivent se préparer à la moiteur intense qui prévaut pendant ces mois.

La saison des pluies (moyenne-basse saison touristique)

La saison des moussons, qui s’étend de juin à octobre, se déchaîne, apportant des pluies abondantes, généralement intenses mais pas incessantes tout au long de la journée. Pendant cette période, les mers sont plus agitées et certaines zones peuvent être inondées. Malgré la coïncidence avec la période des vacances d’été en Europe, la Thaïlande reste en moyenne saison basse en raison des conditions météorologiques peu idéales.

La saison agréable (haute saison touristique)

De novembre à février, la Thaïlande jouit de son climat le plus tempéré. Pendant cette période, l’ensoleillement est abondant, les précipitations sont rares et la mer est plus calme, ce qui offre des conditions idéales pour les voyageurs. En tant que telle, la haute saison se caractérise par un afflux de touristes et, par conséquent, par des prix plus élevés. Si vous envisagez de vous y rendre durant cette période, vous pouvez lire cet article sur Infos Chalon qui vous listera des choix de circuits.

Les articles à emporter pour la Thaïlande

Les voyageurs qui s’embarquent pour la Thaïlande doivent être prêts à affronter le climat tropical du pays qui, malgré ses fluctuations selon les saisons et les régions, reste toujours chaud. La liste suivante de bagages est conçue pour garantir aux aventuriers le nécessaire pour une aventure indépendante à travers les divers paysages de la Thaïlande.

  • La crème solaire écologique fait partie intégrante de la protection de la peau et des écosystèmes coralliens fragiles, surtout pour les touristes qui se rendent dans les zones marines.

  • Les sandales polyvalentes, confortables pour les promenades en ville et sur la plage, sont idéales.

  • Les couvre-chefs, tels que les écharpes ou les chapeaux, sont indispensables pour se protéger du soleil pendant les longues journées d’exploration.

  • Les chaussures de randonnée robustes avec un support pour les chevilles sont recommandées pour les personnes qui prévoient de parcourir le terrain accidenté de la jungle.

  • Les vêtements doivent être légers et fabriqués dans des tissus qui évacuent l’humidité pour un meilleur confort dans la chaleur.

  • L’utilisation d’un répulsif contre les moustiques constitue une protection supplémentaire contre les maladies transmises par les insectes.

  • L’imperméable est indispensable pour affronter les averses tropicales soudaines.

  • Les manches longues et les pantalons sont indispensables pour prévenir les piqûres de moustiques.

  • Les adaptateurs multirégionaux sont indispensables pour recharger les appareils.

  • Le port d’un foulard lors des visites respectueuses des temples est nécessaire, un costume modeste étant exigé dans les lieux sacrés.

  • Les serviettes à séchage rapide sont pratiques et peu encombrantes et sèchent rapidement dans des conditions humides.

  • La trousse de premiers soins de base est une précaution prudente qui permet de répondre rapidement aux besoins de santé mineurs.

  • L’utilisation d’une bouteille d’eau réutilisable et écologique est un appel à l’action contre l’utilisation inutile de plastique et peut être rechargée dans les hôtels tout au long du voyage.

La cuisine thaïlandaise

La cuisine thaïlandaise est réputée pour son mélange vibrant d’épices et sa chaleur prononcée, qui créent une palette sensorielle caractérisée par des arômes et des saveurs puissants, souvent accentués par des composants umami. Les plats thaïlandais emblématiques sont le Pad Thai (nouilles sautées), le Khao Pad (riz frit), le Tom Kha Kai (soupe de poulet au lait de coco) et le Som Tum (salade de papaye verte). Les distinctions culinaires sont notables entre le nord et le sud du pays. La cuisine thaïlandaise du sud se caractérise généralement par une abondance de poissons et de fruits de mer et par des niveaux d’épices élevés, comme le curry de poisson épicé de Gaeng Som.

La cuisine du nord du pays, en revanche, privilégie la viande et propose des currys plus doux, comme le Khao Soi, une soupe au curry à base de légumes et de bœuf ou de poulet. Quant aux végétariens, certains plats classiques peuvent être accommodés avec des œufs ou du tofu, comme le Khai Jiao, une omelette de style thaïlandais. Les végétaliens peuvent être confrontés à de plus grandes difficultés, mais le nord de la Thaïlande et Bangkok abritent des restaurants bouddhistes qui proposent des repas exclusivement végétaliens, présentés sous forme de buffets, à la fois délectables et économiques.

La sécurité de voyage en Thaïlande

En général, les personnes qui voyagent seules en Thaïlande ont peu de choses à craindre. Selon les statistiques, la Thaïlande compte parmi les pays les plus sûrs de l’Asie du Sud-Est. Les femmes qui voyagent seules sont également dans cette situation, bien qu’elles puissent être confrontées à des problèmes classiques liés aux voyages en solitaire. En effet, les problèmes qui peuvent se poser, en particulier dans les zones urbaines comme Bangkok, sont les petits vols, les escroqueries de rue et les vols de sacs à l’arraché occasionnels. Pour rester en sécurité à Bangkok, les femmes doivent éviter les quartiers les plus dangereux de la ville, en particulier après la tombée de la nuit, et rester prudentes dans les endroits densément peuplés.

Les accidents de moto constituent un risque majeur sur les routes thaïlandaises. La location d’un scooter est réservée aux personnes expérimentées. Les consignes de précaution sont notamment la conduite à une allure modérée, le port du casque, l’inspection de l’état des freins et la possession d’une assurance valide. Par ailleurs, les touristes sont souvent confrontés à des maladies tropicales transmises par les moustiques et à des problèmes gastro-intestinaux. De strictes mesures préventives sont indispensables : la souscription d’une assurance voyage complète, l’évitement d’aliments mal cuits ou suspects, l’utilisation de répulsifs contre les moustiques et le port de vêtements à manches longues, en particulier lors d’excursions dans la jungle.