Le harcèlement moral : le télétravail protège-t-il les salariés ? 

0
95

L’avènement de la pandémie du coronavirus a profondément bouleversé nos habitudes. La pandémie nous oblige à recréer notre manière de vivre.  Cette nouvelle normalité a fait naître des habitudes nouvelles telles que : le télétravail. Nous nous retrouvons donc isolés les uns des autres. Il faut à présent dialoguer avec la machine et s’en tenir à l‘atteinte de ses résultats avec tout ce qu’il implique. De ce fait, le travailleur se sent virtuellement contrôlé. Nait chez lui un sentiment de harcèlement qu’il subit depuis son domicile. Peut-on alors parler de harcèlement moral en matière de télétravail ? Si oui, le travailleur est-il protégé ? 

Les manifestations du harcèlement moral dans le télétravail

Des milliers de travailleurs ont commencé à travailler autant que possible dans leurs maisons, car parmi les premières mesures annoncées comme atténuant l’impact de la pandémie de Covid-19, les mesures de distanciation sociale ont été encouragées. D’où l’adoption d’un régime de télétravail ! Mais, la mise en œuvre du télétravail a fait naître bien de problèmes qui n’étaient connus du monde du travail. 
Les objectifs de productivité sont l’un des types de harcèlement moral les fréquents que subit le télétravailleur. L’homme doit se soumettre aux normes de la machine. Cela génère chez lui, physiquement et socialement isolé, des sentiments de peur et d’anxiété. Le virtuel prend parfois la place de l’employeur. Le télétravailleur subit un harcèlement moral. Ce type de harcèlement se caractérise par : 

  • La demande d’une plus grande productivité ;
  • L’attribution de tâches plus complexes aux travailleurs les plus compétents, ce qui crée un sentiment de frustration chez les collègues qui se voient comme des travailleurs de seconde zone.  

Mais le harcèlement moral peut aussi revêtir sa forme classique. Il s’agit de situations d’intimidation virtuelle au cours des contacts face à face entre les employés, ou encore entre l’employé et l’employeur. L’embarras et l’humiliation se produisent dans un environnement virtuel par des messages électroniques ou des vidéos. Comment est-ce que le télétravailleur peut se défendre contre ces différents cas de harcèlement moral ? 

Les recours dont dispose le télétravailleur victime de harcèlement moral

Le télétravail est un travail régulièrement effectué en dehors de l’entreprise au moyen de communications électroniques. A ce titre, il est régulé par les dispositions du code du travail en son article L.1222-9. Malgré les dispositions prévues par le code du travail, le télétravailleur se retrouve perdu dans un monde où il est totalement isolé. Pourtant, les cas d’intimidation qui surviennent en période de télétravail méritent toute l’attention du service juridique de l’entreprise. A défaut, il est nécessaire que le télétravailleur victime de harcèlement moral au travail sorte de son mutisme social pour consulter des spécialistes du domaine. S’il y a harcèlement moral, l’idéal est de prouver les actions du collègue ou du supérieur. La bonne chose serait l’enregistrement intégral des vidéos. Mais, il faut prendre en compte une certaine formalité dans la communication afin de ne pas entraver la bonne marche du travail dans l’entreprise.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here