La cigarette électronique présente-t-elle des inconvénients ?

0
104

La cigarette électronique se généralise à un rythme effréné en raison des nombreux avantages liés à son utilisation. Pourtant, des voix s’élèvent pour dénoncer la toxicité du produit. Ce dispositif électronique, est-il réellement une alternative crédible au tabac ? Quels sont les inconvénients de son utilisation ? Elle ne libère pas de monoxyde de carbone et exige moins de dépenses. Elle est moins dangereuse que la cigarette traditionnelle, selon plusieurs études scientifiques. Cependant, les interrogations sur la toxicité du produit inquiètent plus d’un. Avant de nous pencher sur les inconvénients de l’utilisation de la cigarette électronique, présentons d’abord le produit et ses avantages potentiels.

 

Présentation et caractéristiques de la cigarette électronique

La cigarette électronique est un dispositif conçu pour émettre une vapeur ou fumée artificielle. Elle est encore appelée « e-cigarette », ou « e-cig ». Le dispositif contient un réservoir à e-liquide. Ce dernier peut être aromatisé. On peut également ajouter de la nicotine au réservoir à liquide. L’e-cig produit de la fumée, mais n’émet pas l’odeur du tabac brûlé. Elle est donc moins encombrante et moins salissante.

Le dispositif existe en diverses tailles et formes. Les capacités du réservoir varient d’un fabricant à un autre. Il en est de même pour la puissance du dispositif. Il prend généralement la forme d’une cigarette traditionnelle. Les éléments constitutifs sont :

  • Une batterie qui alimente l’atomiseur ;
  • Un atomiseur qui a pour rôle de chauffer le liquide (il contient donc une résistance qui permet de vaporiser le liquide) ;
  • Un réservoir de forme cylindrique en général qui accueille le liquide et possède deux orifices (une pour l’entrée d’air et une autre pour la sortie de la vapeur) ;
  • Un embout buccal qui sert à inspirer la vapeur ;
  • Un liquide à vapoter ou e-liquide (c’est un mélange à base de base de propylène glycol, de glycérine, d’arômes et parfois de la nicotine).

La cigarette électronique est généralement commercialisée avec un kit. Ce dernier comprend un étui avec un câble chargeur USB, une batterie et un adaptateur secteur-USB.

L’arôme est l’un des principaux attraits de l’e-cigarette. Les arômes cafet, tabac, menthe, fruits et vanille sont des exemples d’arômes commercialisés. On les retrouve notamment sur le site Aromes et Liquides. Ces senteurs influencent les consommateurs et incitent certains à essayer le produit. Les arômes peuvent également aider les fumeurs à abandonner le tabac. Dans un rapport paru en 2016, l’Organisation mondiale de la santé résume cet aspect de l’e-cigarette de la manière suivante :

L’arôme peut donc être l’une des caractéristiques du produit faisant appel aux préférences gustatives de chacun tout en inspirant un certain niveau de sécurité et en renforçant l’image de l’utilisateur.

 

Fumer ou vapoter : quèsaco ?

Dérivé du mot « vapeur », le terme « vapoter » est couramment utilisé en lieu et place de « fumer ». L’objectif des vapoteurs est de marquer la différence avec la cigarette traditionnelle et son tabac jugé dangereux. L’e-cig prend le nom de « cigare électronique » quand elle ressemble à un cigare. Et, elle est nommée « pipe électronique » quand sa forme rappelle celle d’une pipe.

Comment ça marche ?

L’e-cig peut être mécanique ou électronique. Le modèle mécanique possède un bouton d’allumage et des réglages manuels. Il exige de l’utilisateur des connaissances plus ou moins basiques dans la manipulation de l’objet. Le modèle électronique possède un système intelligent intégré qui ajuste les réglages automatiquement. L’utilisateur aspire l’air à travers l’embout buccal. Le liquide se mélange à l’air inspiré et est émis sous forme de vapeur. Cette dernière est aspirée par le fumeur. L’utilisateur a la possibilité de remplir le réservoir quand il se vide.

Principe de fonctionnement de la cigarette électronique

Le principe consiste à produire de fines particules de la substance (e-liquide) présente dans le réservoir. Ces particules sont en réalité des micro-gouttelettes. Elles sont émises sous forme de fumée artificielle. Le liquide est chauffé à l’aide de la résistance de l’atomiseur. Bien avant, l’utilisateur actionne le chauffage de la résistance. Celui-ci agit sur le e-liquide qui devient chaud et se vaporise. La vapeur est ensuite inhalée par l’utilisateur.

Avec un modèle mécanique, l’activation du chauffage de la résistance se fait manuellement. Avec une e-cigarette électronique, le dispositif s’enclenche automatiquement. Peu odorante, la vapeur blanche émise disparaît rapidement dans l’air. Économique et facile d’utilisation, l’e-cig se généralise et fait de l’ombre à la cigarette traditionnelle.

Avantages de l’e-cigarette

La cigarette électronique possède plusieurs points forts :

  • La vapeur émise n’a pas l’odeur du tabac brûlé ;
  • L’absence de combustion et de monoxyde de carbone ;
  • La facilité d’utilisation et le budget relativement faible qui est nécessaire ;
  • L’utilisateur peut se passer de briquets, allumettes et cendriers ;
  • L’e-cig peut être un substitut pour le sevrage tabagique.

En dépit de ses nombreux avantages, la cigarette électronique ne fait pas l’unanimité. Le produit fait l’objet de controverses et alimente les débats sur sa toxicité.

Inconvénients de la cigarette électronique

L’arôme est l’un des principaux attraits du produit. Il peut donc influencer facilement les non-fumeurs et les mineurs, puis les inciter à essayer ou adopter la cigarette électronique. L’e-cig est économique, il peut donc provoquer une dépendance importante chez les fumeurs.

Chez les fumeurs ou vapoteurs

Les fumeurs qui deviennent des vapoteurs ne changent pas souvent leurs habitudes, mais simplement de cigarettes. Ils passent d’une cigarette classique « dangereuse » à une cigarette « classe », à la fumée artificielle. De ce fait, ils gardent les mêmes gestes. Le réflexe de fumer demeure. Il devient souvent très difficile à un fumeur d’arrêter. Présenté comme un substitut pour le sevrage tabagique, l’e-cig peut être aussi dangereuse. Les vapoteurs ont en effet la possibilité d’y ajouter de la nicotine qui est une substance toxique.

Chez les non-fumeurs et les mineurs

Un non-fumeur ou un enfant qui expérimente le produit peut s’y intéresser fortement, en découvrant les arômes. Les arômes des fruits sont attrayants pour les mineurs. La sensation que procurent ces arômes peut provoquer une dépendance sur la durée. Le produit est disponible en grande quantité sur le marché. Il est facile d’utilisation et économique. Là, il devient alors dangereux si l’on ne modère pas son utilisation.

Impact sur la société

L’utilisation de la cigarette électronique se généralise. Il est disponible en grande quantité sur les marchés. De plus, des messages et annonces présentent l’e-cigarette comme « non dangereuse ». Son utilisation n’est pas prohibée. Le nombre de vapoteurs s’accroît de jour en jour, ainsi que le nombre de fabricants. Le marché de la vape pèse plus de 50 milliards de dollars, selon les chiffres officiels. La promotion de l’e-cig fait indirectement de la publicité à la consommation du tabac. Un jeune qui se met à la vape est plus enclin à fumer une cigarette classique pour des sensations plus fortes.

Que disent l’OMS et les scientifiques sur la cigarette électronique ?

Dans un rapport paru en 2016, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) dénonce la présence de substances toxiques dans les aérosols. Ces substances « ont des effets nocifs connus sur la santé qui peuvent déboucher sur des altérations pathologiques notables ». Le consensus général tend à reconnaître néanmoins que la cigarette électronique est moins dangereuse que la cigarette traditionnelle. La fumée de cette dernière contient en moyenne un plus grand nombre et un niveau élevé de substances toxiques.

L’Organisation émet des réserves sur l’utilisation de l’e-cigarette comme moyen de sevrage tabagique.

« Les preuves scientifiques concernant l’efficacité de ces dispositifs en tant qu’aide pour arrêter de fumer sont insuffisantes et offrent un faible niveau de certitude, d’où la difficulté de tirer des conclusions crédibles », déclare l’OMS.

Elle recommande de réglementer les lieux et circuits de vente, ainsi que leur densité. Elle appelle à interdire ou restreindre l’utilisation des arômes qui font sensation auprès des mineurs.

Que retenir de ce billet sur les inconvénients de la cigarette électronique ? Plusieurs études scientifiques ont démontré que la cigarette électronique est moins dangereuse que la cigarette classique sur plusieurs aspects. Vapoter comporte alors moins de risques sanitaires que fumer. Cependant, adopter l’e-cig ne vous éloigne pas complètement des substances toxiques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here