Faire-part de mariage : 15 conseils pour ne pas se manquer !

0
28

Les faire-part de mariage sont d’une grande importance pour tous ceux sur le point de se passer la bague aux doigts. En effet, c’est grâce à eux que vous annoncez l’heureux événement à vos proches. C’est aussi grâce à ces invitations que vous diffusez les informations concernant ce qui apparait comme l’un des plus grands jours de votre vie. Les faire-part de mariage, en tant que vitrine de la personnalité des futurs mariés, doivent donc être conçus avec sérieux, mais aussi avec délicatesse et une grande touche de créativité. Découvrez dans cet article 15 conseils pour ne pas rater vos faire-part de mariage !

La bonne présentation du faire-part de mariage

D’abord et avant tout, choisissez la bonne forme de votre faire-part de mariage. Et si vous pouvez être tenté de faire dans l’original, il vaut mieux ici demeurer classique. Retenez donc qu’en général le support utilisé pour un faire-part de mariage est du carton. Ce carton est double plié et peut être soit aux formats :

  • carré 14 x 14 plié ; c’est le plus utilisé en ce moment. Ce format permet aux mariés de mettre le plus d’informations possible ;
  • le format 12 x 17 plié ; c’est le format le plus utilisé aux USA. Il permet un faire-part plus moderne. C’est presque un livret. 

Ne faites un faire-part ni trop gros ni trop petit. Restez dans la norme en choisissant votre carton et sa forme.

Le bon choix du papier

Vous devez aussi vous intéresser au type de papier à utiliser. Sachez que vous avez la possibilité de choisir un papier à aspect mat satiné ou bien encore un papier brillant satiné pelliculé. En plus de ces deux papiers, vous pouvez également faire recours au papier création, un papier à la texture de desssin. Il faut dire que c’est ce genre de papier qui est en vogue de nos jours. Si vous êtes en quête d’authenticité, vous avez ce qu’il vous faut avec ce papier. N’oubliez surtout pas qu’ici, le but est de trouver l’aspect qui rendra votre faire-part le plus attrayant possible. Nous vous conseillons si vous êtes de la trempe des traditionnels, de porter votre choix sur du papier en vélin d’Arches. Ce papier est le plus prisé depuis 1492 ! Et pour cause, il est reconnu aussi bien pour sa solidité que sa pureté.

Le bon choix de la calligraphie

Ici aussi, ne faites pas de folies ! Restez bien sage et choisissez la calligraphie spéciale mariage, il s’agit de la lettre anglaise. Celle-ci date du XVIIIe siècle et est constituée de magnifiques lettres. Se succèdent ainsi des lettres à traits pleins et des lettres à traits déliés. Le tout embelli de volutes dont la complexité n’est pas pour déplaire !

En ce qui concerne la couleur de la calligraphie, nous vous convions définitivement à porter votre choix sur du noire. Cette couleur est la plus jolie, car reste classique et s’associe parfaitement avec n’importe quelle couleur. Vous pouvez aussi choisir une police blanche ou crème si vous avez porté votre choix sur un fond coloré.

La bonne mise en page

Relisez TOUJOURS votre texte ! Vous éviterez de cette façon, les fautes d’orthographe, les fautes de syntaxe et autres coquilles qui s’y seraient insérées. En ce qui a trait à la mise en page du texte, vous pouvez, si vous vous rangez du côté des conservateurs, simplement respecter les règles habituelles de typographie. Vous pouvez aussi, et nous vous y encourageons vivement, apporter une touche originale ! Par exemple, mettez une majuscule pour commencer chaque ligne. N’oubliez jamais que ce qui est en jeu ici, c’est rendre votre faire-part le plus beau possible ! Alors, lâchez-vous et faites preuve d’imagination.

Vous devez vous garder de faire des abréviations n’importe comment ! Même en voulant indiquer les adresses, gardez-vous de céder à cette facilité. Cependant, la seule abréviation autorisée reste « RSVP » entendez « Répondre s’il vous plaît« . Ceci vous permet de gagner un peu de place. Enfin, il n’est pas conseillé de mettre les patronymes entièrement en majuscule. Vous alourdiriez, ce faisant, votre texte…

Le bon moment pour envoyer votre faire-part de mariage

À quel moment envoyer votre faire-part de mariage ? Comme vous vous en doutez forcément, il n’est pas du tout simple de trouver réponse à cette question. En effet, la réponse doit considérer deux aspects :

  • vous devez déjà prendre en compte ceux, de vos amis et connaissances, qui détestent être mis au parfum à la dernière minute ; mais,
  • vous devez aussi ne pas oublier les autres, ceux qui n’aiment justement pas qu’on les « colle » trop longtemps à l’avance !

Pourtant, il existe une fourchette idéale pour mettre tout le monde dans votre poche ! Nous vous recommandons d’envoyer vos faire-part entre deux (02) à six (06) mois à l’avance. Mais encore, pour vous qui n’aimez pas les intervalles, optez simplement pour le juste milieu ! C’est-à-dire le quatrième mois avant le jour tant attendu !

Les quatre éléments qui doivent absolument figurer dans votre faire-part de mariage

Un faire-part, ça sert à… faire part de de quelque chose ! Et, bien sûr, le faire-part de mariage ne déroge pas à cette règle élémentaire. En la rédigeant, vous devez absolument répondre aux quatre questions suivantes :

  • qui ?
  • quoi ?
  • quand ?
  • où ?

En Anglais, on les appelle les WH questions : « who » pour « qui » ; « what » pour « quoi » ; « when » pour « quand » ; et « where » pour « où ».

Qui?

Vous devez absolument faire figurer sur le faire part :

  • vos noms ;
  • vos prénoms ; ainsi que,
  • vos coordonnées.

En plus de ces informations indispensables, faites-vous admirer par vos futurs convives dès l’envoi de votre faire-part ! Ne les privez pas de vos photos à vous et celle de votre future moitié !

Quoi ?

Évidemment, ce faire-part est fait pour annoncer votre mariage ! Mais, soyez encore plus précis. S’agit-il d’une cérémonie religieuse? Ou est-il question d’un mariage civil? Ou bien encore, entendez-vous vous unir doublement devant le prêtre, le rabbin ou l’iman d’une part ; puis le maire d’autre part ?

Voici une petite illustration de ce à quoi devrait ressembler la réponse à cette question (et aux deux questions suivantes !) : Mireille et David ont l’honneur de vous convier à leur union le samedi 17 mars 2018 à 10 heures à la Mairie de Bordeaux. Suivra une cérémonie religieuse en l’Église Notre-Dame.

Quand ?

La réponse à la question « quand » passe tout d’abord par l’indication de la date. Mais, veillez également à indiquer l’heure prévue pour la cérémonie. Personne n’a envie de débarquer en retard à un mariage ! Soyez donc clair sur ce point. Par ailleurs, n’omettez pas d’inscrire la date à laquelle vous espérez au plus tard obtenir la réponse de confirmation ; ou celle d’infirmation de la présence de votre invité. Il est vrai que les gens ne respectent, pour la plupart, pas ce genre de deadline. Mais, précisez-la quand même.

Où ?

Vous devez pour finir indiquer clairement le lieu où doit se tenir la cérémonie. Donnez suffisamment d’informations sur l’adresse pour que vos convives s’orientent facilement. Surtout, ne lésinez pas sur les moyens, particulièrement pour vos convives à la mémoire géographique proche de zéro ! Complétez pourquoi pas votre faire-part d’un plan d’accès que vous aurez fait imprimer. Ne pensez pas qu’en agissant ainsi, vous jetez de l’argent par les fenêtres. Car vous vous épargnerez le jour J, des heures à passer au téléphone pour essayer d’indiquer à vos amis le lieu de cérémonie.

La bonne formulation du faire-part de mariage

Une règle de base, pour commencer : ne vous éloignez surtout pas de la formule consacrée : « ont l’honneur de vous faire part du mariage de… ». Parce que, tout simplement, vous ne trouverez pas meilleure formule. C’est à la fois propre, concis et reste la plus traditionnelle. La formule « ont la joie… » est aussi utilisée de nos jours quand bien même elle est réservée aux annonces de naissance. Nous ne devons pas également oublier qu’il existe de nos jours des plateformes en ligne qui proposent aux mariés toutes sortes de modèles de faire-part, des modèles qu’ils peuvent modifier à leur guise. 

La bonne façon d’annoncer son mariage en utilisant deux feuillets

Vous pouvez utiliser deux feuillets pour annoncer votre mariage. C’est d’ailleurs juste ce qu’il faut. Ni plus ni moins :

  • la première feuille est consacrée à la famille de la future mariée ; et,
  • la seconde est dédiée à la famille du futur marié.

À noter qu’il faut en principe placer en premier, le papier dédié à la famille envoyant le faire-part. Veillez à ce que toute la famille soit représentée :

  • à tout seigneur, tout honneur : commencez déjà par les grands-parents, à condition bien sûr qu’ils soient toujours en vie. Vous crierez peut-être à l’injustice, chères sœurs, femmes et dames, mais : la norme est de placer la famille maternelle en second. La famille paternelle doit donc venir en premier. Si vous avez parmi les membres de votre famille, des personnes décorées, c’est le lieu de faire connaître ces décorations. Mais n’en inventez pas, s’il vous plait ! Vous n’êtes pas tenu d’être parenté à un chevalier de la Légion d’honneur. Retenez également qu’il est désormais proscrit d’écrire les fonctions des individus, à seule fin de se garder de révéler les possibles inégalités de « rang » ou de « classe » entre les familles ;
  • après avoir annoncé les grands-parents, vous annoncerez les parents : le père puis la mère.

La bonne façon d’annoncer son mariage en se servant d’un seul carton

Nous vous imaginons ouvrant gros vos yeux, en lisant le chapitre précédent ! Rassurez-vous : vous n’êtes pas obligé d’utiliser deux feuillets pour votre faire-part. Vous pouvez donc vous contenter d’un seul carton et vous ne serez alors pas le seul dans le cas. Loin de là ! De fait, c’est l’option la plus populaire de nos jours. Pour des raisons évidentes d’économie et aussi parce que deux feuillets, eh bien, c’est encombrant !

Et d’ailleurs, cette option devrait aussitôt nous réconcilier avec vous, de la gent féminine. Parce qu’en utilisant un carton unique, les règles de parité… s’intervertissent. Ainsi, il n’est plus question de placer les hommes avant les femmes :

  • sur le volet gauche du carton, donc en premier, on place la famille de la future mariée ; et,
  • sur le volet droit, on positionne la famille du futur marié.

La bonne façon d’annoncer son mariage quand on a des parents divorcés

Lorsque vous avez des parents divorcés, vous devez, par convention, attribuer une ligne distincte à chacun de vos parents. Et :

  • c’est votre père qui doit venir en première position ;
  • vous annoncez votre mère, normalement avec son nom de jeune fille ;
  • en règle générale, il n’est pas indiqué de citer les éventuels nouveaux conjoints. Mais, vous pouvez toujours le faire si vous le souhaitez !

La bonne façon d’annoncer son mariage quand on a des enfants

Nous vous convions tout à l’heure à patienter que votre premier bébé naisse avant d’employer la formule consacrée : « ont la joie » ! N’y voyez là aucun parti pris de notre part. On peut bien se marier ou se remarier après avoir eu un ou des enfant(s)… Vive l’amour ! Le temps où, même les futures mariées attendant un bébé, provoquait la désapprobation du public est bel et bien révolu… Sentez-vous donc totalement libre de procéder ici comme il vous plaira. Vous pouvez par exemple faire annoncer votre mariage par votre enfant…

La bonne tenue du dos du faire-part

Nous ne vous recommandons pas d’écrire sur le dos de votre faire-part de mariage. Car ainsi vous donneriez à penser que vous avez complété des informations à la hâte et vous gâcheriez à n’en point douter l’ensemble visuel du faire-part. Vous pouvez toujours indiquer au verso de la carte, votre adresse. Si vous avez horreur du vide, vous pouvez encore y apposer par exemple vos initiales. Mais n’allez pas au-delà.

La bonne formule pour indiquer que vous ne voulez pas d’enfant à votre mariage

Un mariage, c’est pour les grandes personnes ! D’abord et avant tout. Et si vous ne souhaitez pas que vos invités viennent accompagnés de leurs enfants, c’est votre droit ! Mais faites-le leur savoir avec tact, sur le faire-part. N’oubliez pas que même en cas d’invitations nominatives ignorant sciemment les enfants, vous n’aurez pas vraiment atteint votre but. Allez donc plus loin en utilisant une formule plus parlante. Par exemple : « La soirée se fera entre adultes ». Une phrase à la fois directe et qui n’agresse pas, comme celle-ci devrait faire l’affaire.

Précisez votre dress code sur votre faire-part de mariage

Voici un conseil à ne pas balayer d’un revers de la main ! Cela vous évitera de voir la moitié de vos convives porter un costume alors que vous aviez planifié un mariage sur, par exemple, le thème « plage et cocktail ». Pensez donc à indiquer le dress code de votre mariage.

N’hésitez pas à préciser sur votre faire-part le thème sur lequel vous placez la journée pour éviter toute surprise désagréable. Vous pouvez insérer cette information au bas du faire-part. Ou bien encore, si vous craignez de le surcharger, accompagnez-le d’un petit carton d’informations complémentaires.

Soyez original, mais n’allez pas trop loin

Vous avez noté que chaque fois que nous vous parlions de créativité ou d’originalité, nous y mettons un bémol : se distinguer, oui, mais sans trop en faire, pour ne pas aller dans le décor ! Donc, faites preuve d’originalité ; soyez créatif. Ne vous laissez pas griser par la solennité de l’événement. Personnalisez vos faire-part comme vous le sentez… Seulement, rappelez-vous toujours que ce qui doit primer, c’est son caractère informatif. Vous pouvez par exemple, pour rendre plus attrayant votre faire-part :

  • y insérer des énigmes ou petites devinettes ;
  • utiliser un langage moins formel et plus courant ;
  • manier l’ironie ; mais encore,
  • adapter au design du faire-part, le contenu de votre texte

 

Le mariage est une vieille institution et les faire-part de mariage le sont presque tout autant. Leur conception et leur envoi devraient être source de joie et procurer de l’excitation. Car ils suffisent à eux seuls pour annoncer la grande nouvelle. Cependant, vous pouvez très vite trouver le temps long au moment de les rédiger. Vous pouvez même verser dans l’exaspération face aux multiples possibilités au moment de faire les bons choix. Ces choix se rapportent entre autres, au carton, à la couleur, à la calligraphie, tout comme au contenu. Suivez nos conseils et vous vous éviterez alors des sueurs froides !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here