Exercer le métier de conducteur de camion : Comment procéder ?

0
103

Un conducteur de camion encore appelé camionneur est un professionnel de la route. Il est en effet chargé de la conduite d’un véhicule lourd tel qu’un camion porteur, citerne, à benne basculante ou encore une semi-remorque. Avec de tels camions, sont transportés sur les routes urbaines comme provinciales et internationales des marchandises et matériaux de toutes sortes. Certains camionneurs travaillent de façon autonome alors que d’autres non. Ceux-ci sont alors des employés de sociétés opérant dans le transport, le domaine manufacturier, la distribution ou encore le déménagement. Il y a donc tant de possibilités qui s’offrent à vous lorsque vous optez pour le métier de conducteur de camion. Mais comment procéder pour pouvoir exercer une telle profession ? Nous vous disons tout !

Quelles sont les catégories de conducteur de camion ?

Il existe deux grandes catégories de conducteur de camion, à savoir les conducteurs de camion moyen et les conducteurs de camion lourd. Une conductrice ou un conducteur de camion moyen conduit :

  • un camion moyen porteur ;
  • un camion moyen à benne basculante ;
  • un camion moyen citerne ;
  • un camion à bétonnière ;
  • un camion à grue ;
  • un camion à nacelle ;
  • un camion à gros déchets ;
  • un camion à plateforme ;
  • un camion aspirateur ;
  • un camion d’élagage ;
  • un camion de creusage ;
  • un camion de ligne ;
  • un camion isotherme ;
  • un camion de déneigement ;
  • un camion vacuum ;
  • un camion manipulateur de tourets à câble ;
  • un camion réfrigéré ;
  • un camion ravitailleur d’aéroport ;
  • une dépanneuse pour véhicules lourds ;

Vous l’aurez compris, la liste des camions moyens est longue. Une conductrice ou un conducteur de camion lourd conduit une semi-remorque. Il peut s’agir de :

  • une remorque à benne basculante ;
  • une remorque à billots ;
  • une remorque à copeaux ;
  • une remorque pour transport d’animaux ;
  • une remorque à convoyeur pour agrégats ;
  • une remorque à plateforme classique, combo, élévatrice ou extensible ;
  • une remorque à déchargement central ;
  • une remorque à pôle ;
  • une remorque à fourgon de transbordement ;
  • une remorque à scellette ;
  • une remorque à grue ;
  • une remorque à touret.

Quelles sont les qualités et aptitudes requises pour devenir un conducteur de camion ?

Pour devenir un conducteur de camion, vous devez avoir les qualités et aptitudes ci-après :

  • une très bonne vision;
  • des capacités d’endurance au beau fixe;
  • le sens de l’autonomie et de la débrouillardise;
  • des capacités d’organisation;
  • le sens des responsabilités;
  • le sens de l’orientation.

Quelles sont les principales fonctions d’un conducteur de camion ?

En tant que conducteur de camion, il vous reviendra d’exercer un certain nombre de fonctions. Ainsi, lorsque vous êtes un camionneur sur longue distance, votre fonction première est de conduire des camions gros porteurs, des véhicules articulés allongés ou encore des camions porteurs. Le poids des camions que vous avez à charge de conduire pour le transport de marchandises sur une longue distance excède 4 500 kg. Mais, le rôle du camionneur sur longue distance ne se réduit pas à la conduite de son camion. Il doit également :

  • procéder à la planification de la logistique de ses voyages et rassembler toutes les pièces requises pour transporter des marchandises ;
  • procéder à une inspection régulière des systèmes tout comme de l’équipement et des accessoires de son camion. Parmi les éléments à inspecter figurent les pneus, les phares, les clignotants, mais aussi les freins ainsi que les compartiments frigorifiques. L’inspection doit être faite aussi bien avant qu’au cours et à la fin du voyage ;
  • s’assurer que les marchandises sont arrimées et assujetties comme l’exigent les principes de sécurité. Toujours sur le plan de la sécurité, il doit se conformer scrupuleusement lorsqu’il transporte de la marchandise dangereuse, aux procédures de sécurité requises ;
  • procéder à l’obtention de toutes les licences et pièces à avoir avant de transporter de la marchandise sur des routes internationales ;
  • prendre note des informations concernant les marchandises transportées, ses heures de services, les distances qu’il a parcourues et la consommation de carburant ;
  • procéder à l’administration des connaissements et au remplissage électronique ou manuel de carnets de routes ;
  • rester en contact avec des répartiteurs, ses collègues camionneurs et des clients en se servant d’appareils de communication ainsi que d’ordinateurs de bord ;
  • procéder si nécessaire à des réparations d’urgence sur son camion en le garant au bord de la route ;
  • faire équipe avec un autre camionneur ou faire partie d’un convoi, si besoin est ;
  • procéder parfois au transport de substances dangereuses, sur une longue distance.

Quant au rôle d’un conducteur routier ou d’un conducteur de camion local, il consiste en la conduite de camions porteurs sur une courte distance. De tels véhicules permettent de transporter dans les villes ou d’une ville à une autre des marchandises ou des biens. Le conducteur routier ou conducteur de camion local doit par ailleurs :

  • procéder à l’inspection de son camion avant de prendre la route. Il doit aussi l’inspecter pendant le voyage et à la fin de ce dernier ;
  • garder l’œil sur tous les éléments de son véhicule tels que l’état de l’équipement ;
  • surveiller le chargement comme le déchargement de la marchandise ;
  • pouvoir conduire si nécessaire un camion à usage spécifique tel qu’une remorqueuse, un camion bétonnière, un camion basculeur ou encore un camion hydrovac.

Les fonctions d’un conducteur de camion sont donc nombreuses et vont bien au-delà de la  simple conduite de camion. Maintenant que vous savez à quoi vous attendre en tant que conducteur de camion, nous allons aborder les conditions requises pour devenir camionneur.

Quelles sont les conditions requises pour accéder à la profession de conducteur de camion ?

Voici les conditions générales requises pour exercer le métier de camionneur :

  • disposer d’un diplôme d’études secondaire;
  • suivre et réussir un programme de formation reconnu, comme le dep en transport par camion. De tels programmes sont dispensés par des collèges ou des écoles de formation professionnelle ;
  • avoir un permis de conduire de classe 3 ou D pour être un conducteur de camion porteur;
  • avoir un permis de conduire de classe 1 ou A pour pouvoir conduire un camion articulé allongé;
  • disposer de la mention « freins pneumatiques » sur son permis pour tout conducteur de camion muni de freins pneumatiques ;
  • disposer d’un certificat de transport de marchandises dangereuses pour tout camionneur transportant des marchandises ou substances dangereuses ;
  • disposer sur son permis des mentions exigées pour tout conducteur d’un camion articulé.

Quelles sont les conditions requises pour obtenir le permis de conduire de classe 3 ?

Le titulaire d’un permis de conduire de classe 3 est autorisé à conduire un camion moyen c’est-à-dire un camion porteur, citerne ou à benne basculante.

Plus précisément, avec un tel permis, vous pouvez conduire :

  • un camion à deux essieux et avec une masse nette de 4 500 kg au moins ;
  • un camion à trois essieux ou plus ;
  • un camion à deux essieux ou plus et pouvant tirer une remorque ou une semi-remorque. Mais cette remorque ou semi-remorque ne doit servir qu’au transport de l’équipement, de l’outillage ou de l’ameublement dont elle est permanemment équipée. De plus, la masse nette doit être comprise entre 2 000 et 4 500 kg ;
  • un camion à deux essieux ou plus et pouvant tirer une remorque ou une semi-remorque. La masse nette de cette remorque doit être inférieure à 2 000 kg.

Avec un permis de la classe 3, vous ne pourrez en revanche pas conduire un camion articulé allongé. Pour cela, vous devrez obtenir un permis de classe 1. Mais nous y reviendrons plus bas.

Quels sont les critères d’admissibilité au permis de classe 3 ?

Pour être admissible au permis de classe 3, il vous faut :

  • avoir sur votre dossier, au plus trois points d’inaptitude ;
  • disposer d’un permis de conduire n’ayant été ni suspendu ni révoqué durant les deux dernières années. Les raisons d’une suspension ou d’une révocation éliminatoire sont de deux ordres. Soit vous avez accumulé trop de points d’inaptitude, soit vous êtes tombé sous le coup du Code criminel en conduisant un véhicule ;
  • avoir un permis de classe 5 ou un permis probatoire d’au moins deux ans d’expérience ;
  • passer l’évaluation médicale et le test visuel prouvant que vous répondez aux exigences énoncées sur le Règlement portant sur la santé des conducteurs.

Comment passer les examens pour l’obtention du permis de classe 3 ?

Si vous remplissez toutes les conditions d’admissibilité, vous pourrez alors passer les examens théoriques et pratiques pour l’obtention du permis de classe 3. Mais d’abord, il faudra vous préparer à ces examens. Et dès que vous êtes prêt pour l’examen théorique, vous pouvez alors vous inscrire pour le passer.

Comment vous inscrire à l’examen théorique et le passer ?

Prenez simplement rendez-vous chez la société de l’assurance automobile Québec. Sachez que :

  • l’examen théorique vous coûtera 11,40 dollars;
  • vous devrez également débourser 70,41 dollars pour vous faire délivrer le permis d’apprenti conducteur valable pour 18 mois ;
  • vous pouvez payer en optant pour l’un ou l’autre des modes de paiement suivants : argent comptant, Interac, chèque ou mandat-poste ;
  • la durée de l’examen théorique n’excède pas 1 heure ;
  • le jour de l’examen, vous devez vous munir de votre permis de conduire ;
  • vous devez obtenir 75 % ou plus pour réussir l’examen théorique;
  • vous êtes autorisé à repasser l’examen théorique en cas d’échec. Mais, il faudra attendre au moins 7 jours avant de le repasser.

Le but de l’examen théorique est de vérifier que :

  • vous comprenez les normes de la circulation comme il faut ainsi que les aptitudes nécessaires à la maîtrise d’un camion ;
  • vous avez une bonne compréhension des règles portant sur la ronde de sécurité ;
  • vous comprenez bien les normes en vigueur en ce qui concerne les heures de conduite, mais également celles de repos ;
  • vous maîtrisez suffisamment les attitudes à adopter en matière de sécurité.

Dès que vous réussissez l’examen théorique et vous faites délivrer le permis d’apprenti conducteur, vous pourrez vous apprêter pour les examens pratiques. Cette préparation des examens pratiques passe par une période obligatoire d’apprentissage sur route. Votre apprentissage sur route doit vous permettre de maîtriser notamment la ronde de sécurité ainsi que les manœuvres de conduite. Durant la période de pratique sur route, vous devez toujours vous faire accompagner. L’accompagnateur devra bien sûr être un titulaire expérimenté du permis de classe 3.

Comment vous inscrire aux examens pratiques et les passer ?

Pour être admissible aux examens pratiques, vous devez remplir les conditions ci-après :

  • détenir un permis d’apprenti conducteur de la classe 3 depuis trois mois ;
  • avoir un permis d’apprenti conducteur de la classe 3 depuis 1 mois et avoir 25 ans révolus ;
  • avoir un permis d’apprenti conducteur de la classe 3 depuis 1 mois et disposer de 60 mois d’expérience en tant que titulaire d’un permis de la classe 5.

Vous devrez passer deux examens pratiques que sont l’examen de ronde de sécurité et l’examen de conduite. Les pièces à fournir pour les examens pratiques sont le permis d’apprenti conducteur, l’original valide et signé du certificat d’immatriculation et le justificatif d’assurance responsabilité du véhicule dont vous vous servirez durant les examens. Il faudra par ailleurs prévoir vous acquitter de :

  • 11,40 dollars pour l’examen de ronde de sécurité;
  • 56,75 dollars pour l’examen de conduite ;
  • 15,70 dollars pour l’ajout d’une classe à votre permis.

L’examen de ronde de sécurité dure une quinzaine de minutes alors que l’examen de conduite se passe sur soixante minutes. A l’examen de ronde de sécurité, il vous sera demandé de décrire vos actes au cours de votre vérification. Il vous faudra aussi décrire à l’examinateur les différentes anomalies recherchées.

A l’examen de conduite par contre, vous devrez prouver que vous êtes apte à effectuer les manœuvres de conduite courantes. Vous devrez également démontrer que vous maîtrisez le code de la route. Vous serez par ailleurs jugé sur votre comportement au volant. Et si vous vous servez d’un véhicule avec transmission manuelle, vous serez également noté sur votre maîtrise de la technique du double embrayage.

La réussite de chaque examen pratique est conditionnée à l’obtention d’une note minimale de 75  %. Et en cas d’échec, vous pourrez encore repasser l’examen en question après avoir laissé s’écouler une période minimale de 7 jours.

Quelles sont les conditions requises pour obtenir le permis de conduire de classe 1 ?

Le permis de classe 1 est le permis qu’il vous faut pour conduire un camion articulé allongé. Par véhicule articulé allongé, on entend :

  • un camion de la classe 3 qui tire une semi-remorque ou une remorque ;
  • un tracteur routier à deux essieux, de masse nette supérieure ou égale à 4 500 kilogrammes et qui tire une ou plusieurs semi-remorques ou remorques ; ou encore,
  • un tracteur routier de trois essieux au moins et qui tire une ou plusieurs semi-remorques ou remorques.

Les critères d’admissibilité au permis de classe 1 incluent ceux relatifs au permis de classe 3. De plus, il vous faudra prouver que vous disposez de 36 mois d’expérience en tant que détenteur d’un permis probatoire ou d’un permis de conduire de la classe 5 ou vous disposez de 24 mois d’expérience en tant que titulaire de l’un ou l’autre des permis énoncés plus haut. Mais dans ce cas, vous devrez avoir fait une formation conduisant à l’obtention d’un DEP. Ou encore, vous devrez avoir participé à un programme de 300 heures de conduite d’un véhicule de classe 1 sur une voie publique. Les conditions de préparation, d’inscription et de passage des examens théorique et pratiques sont similaires à celles relatives au permis de classe 3.

Pour pouvoir exercer le métier de conducteur de camion, vous devez passer et obtenir le permis de la classe 3 ou de la classe 1. Avec le permis de la classe 3, vous pourrez conduire les camions moyens, c’est-à-dire porteurs, citernes ou à bennes basculantes. Le permis de la classe 1 permet de conduire tous les camions de la classe 3, mais aussi les camions articulés allongés. Plusieurs conditions sont à remplir pour être admissible à l’une ou l’autre de ces deux classes de permis. Elles concernent aussi bien le dossier de conduite que l’expérience de conduite. Par ailleurs, il faut bien se préparer aux deux types d’examens que sont l’examen théorique et les examens pratiques. Enfin, le métier de camionneur ne se réduit pas à la conduite d’un camion. Il implique de pouvoir assumer plusieurs fonctions aussi importantes les unes que les autres et de disposer de certaines qualités et aptitudes.

Rate this post

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here