Éviter la censure sur Internet : quelles sont les meilleures solutions ?

0
156

La technologie a conquis tous les cœurs, de même que le vôtre. Vous avez à plusieurs reprises dû vous référer à d’autres personnes pour avoir la bonne solution lorsque vous vous sentez bloqué. À maintes occasions, vous avez eu à comprendre que la difficulté sur Internet est de travailler ou d’opérer en toute sécurité. En effet, nombreux sont les pays qui appliquent des censures sur l’ensemble de leur territoire en vue de restreindre la liberté de leur population. La question que la majorité des internautes se pose est comment procéder pour éviter la censure sur Internet. On vous dit tout dans cet article.

Employer un VPN

La censure est le fait de certains pays avec un système politique dictatorial. Ils y font référence pour empêcher leurs citoyens de virer vers les sites d’insurrection. Ce sont des plateformes de rencontre de toutes les personnes qui ne sont pas d’accord avec les autorités en place. Ce procédé est à la base fait pour contenir la foule. L‘objectif prioritaire consiste en un musèlement des voix du peuple. Ce faisant, on les laisse rester dans l’ombre sans une quelconque ouverture sur le voisinage. En Chine, en Iran, récemment au Brésil et dans plusieurs autres nations, le fait devient récurrent et très encadré.

Moyen pratique d’accéder à un site, le VPN vous sera d’une grande aide, peu importe la partie du globe que l’on intègre. Vous avez la possibilité de voyager en Chine tout en gardant votre lien avec vos proches. Vous pourrez ainsi leur envoyer des photos et des informations de votre séjour dans la ville des mandarins. C’est un moyen sûr de faire un tour sur n’importe quel site sur Internet. Pour vous, la censure n’est plus qu’un élément du passé. C’est d’ailleurs ce qui fait que plusieurs utilisateurs font recours au VPN. Il est même certifié que c’est le moyen le plus simple d’être un libertin.

Reliée à un VPN, votre installation est plus sécurisée. Vous passez outre toutes les vérifications réalisées. Même les hackers sur les sites ne vous retrouvent pas. Vos données ne peuvent pas se pirater. En dehors de ce paramètre, vous avez accès à tout ce que vous voulez. Tout est une question d’organisation. Le principe est simple. Vous devez transiter par d’autres espaces avant d’aboutir à votre site. Le VPN vous sert de tunnel de liaison. Le jeu repose finalement sur votre recherche. Vous faites ce que vous voulez à votre guise.

Naviguer par Tor

Si vous avez un bon appareil pour vous connecter, avec le bon espace et la bonne qualité pour la hauteur des performances, le navigateur Tor peut vous servir.

Il s’agit d’un outil qui rend anonyme tout le trafic que vous générez sur le Net.

Pour vous, le travail se fait comme à l’accoutumée. Vous n’avez qu’à mettre le navigateur en marche et à réaliser toute votre recherche ou votre balade en ligne librement. Vous êtes en train de visiter les sites, mais la plateforme ne peut ni vous localiser ni vous identifier. C’est ce qui fait que votre région entretemps bloquée vous livre quand même des données auxquelles vous ne devriez selon les réglages des autorités pas avoir accès.

Un navigateur Tor est une innovation de Firefox. Cela ne vous permet pas forcément de contourner toutes les sortes de censure, mais c’est déjà un plus de passer certaines interdictions. Par cette technique, toute votre expertise est conquise aux yeux de vos amis. Vous leur faites comprendre que vous n’avez pas la même compréhension des nouvelles technologies. Être au courant de la plus récente information est une force en soi.  

Le plus grand inconvénient de cette procédure est qu’elle ne vous permet plus de travailler dans un même navigateur. Vous ne vous habituez plus à une seule interface. Le menu de votre navigateur est changeant puisque vous allez d’un navigateur à un autre. En termes de sécurité, ce n’est pas la meilleure astuce que vous pourriez trouver.

User de HTTPS

Lorsque vous avez déjà tout essayé et que rien ne vous réussit, il vous reste encore quelques astuces. Pour certains, il est question de passer outre la censure à tout prix. C’est un exercice qui peut se faire avec réussite juste en quelques petites manipulations. La solution suivant est votre porte de sortie lorsque vous ne pouvez pas vous fournir un VPN ou télécharger le navigateur Tor. Vous devenez un as de la navigation en ligne juste avec HTTPS.

Pour accéder à certains sites, vous avez à vérifier si la porte d’entrée par http est admise. Le processus est simple. Il vous suffit de placer http devant l’entrée du site. Vous tapez l’indication, l’URL du site et au lieu de mettre http, vous complétez un « s ». Toutefois, ce n’est pas une solution passe partout. Il y a des sites dont la version http et la version https sont bloquées. C’est dire que le niveau du pare-feu installé est de fort grande facture.

Traverser un site tiers

Au lieu d’accéder directement au site de vos recherches, il y a une autre porte d’entrée. Vous êtes appelé à virer juste sur un site qui n’a rien à voir. Les sites les plus inoffensifs et les moins censurés peuvent vous faciliter l’accès à d’autres, plus poignants. Vous êtes dans l’obligation de trouver le site qui implique une barre de recherche.

C’est comme si vous faites une escale sur le chemin qui mène d’une ville à une autre et au lieu de passer directement dans la ville, vous transitez par une autre. Ici, c’est encore meilleur. Ce n’est pas vous personnellement qui faites le tour de la plateforme, mais le site de destination. Ce procédé est souvent employé comme dernier recours pour contourner la censure.

Faire un tour sur un traducteur

Vous avez eu vent de cette astuce sans jamais y avoir pensé. Transiter par un portail comme un traducteur permet de faire le travail de liaison entre le site et soi sans se faire identifier. C’est un peu comme faire une escale sur un site tiers. Même lorsqu’un contenu est bloqué, l’accès ne vous est pas interdit lorsque vous passez par un traducteur. C’est une méthode souvent employée par les agents de renseignements ou les enseignants pour passer outre les interdictions et la censure.

Les types de traducteurs sont nombreux sur la toile. Il vous revient de choisir celui qui offre le moins de langues possible. Vous réalisez votre recherche directement à partir du traducteur. L’astuce vaut bien un essai. Vous êtes un passionné des petites retouches de belles factures. Vous devez évaluer votre traducteur et voir ses performances, ses opportunités pour vous.

Dans la pratique, c’est simple : vous avez à lancer la recherche. Après, il faut sélectionner une langue qui n’existe pas sur le site, par exemple le coréen. Dans la majeure partie des cas, une telle option ne se trouve dans aucun traducteur. Une fois la recherche retrouvée, elle apparaitra sur votre écran dans la langue originale (peut-être l’anglais ou le français). Vous pourrez enregistrer le texte original.

Vérifier par e-mail

La recherche par page web peut vous être utile. C’est un moyen de gérer le flux de messages et de sites. En fait, ce procédé sert de fil conducteur entre le chercheur et le site de connexion. Lorsqu’une page bloquée ou un site bloqué est dans votre viseur, il vous suffit de faire une recherche et de demander à ce que l’envoi du résultat soit réalisé par mail. Cela vous aide à obtenir pour chaque site un lien individuel. En vous rendant sur le lien, vous découvrez les informations dont vous avez besoin au détriment de tous les blocages.  

Il y a tout de même quelques problèmes liés à l’usage de ce procédé. Cela se résume à votre incapacité à faire un grand nombre de recherches à la fois. Vous devenez dépendant de votre e-mail. S’il se bloque, vous perdez toutes les recherches enregistrées. En dehors de ce paramètre, la recherche effectuée n’est accessible que par ce seul portail. Pour vous, c’est la porte ouverte vers le libertinage en ligne.  

Transiter par les archives

Il est sur le net des clés et des accès inconnus. Chaque fois que vous faites une recherche, Google enregistre quelques données. Ce sont les archives. Ces informations peuvent vous permettre de recevoir les données que vous voulez. À votre manière, vous prenez ce que vous cherchez dans ce qu’on vous offre. Des milliers, voire des millions de sites, ont des archives web.

Vous n’allez pas toujours avoir ce que vous cherchez, mais ce serait un bénéfice de faire ce qu’on désire. Pour votre bonheur, la banque de données est quand même disponible à tout instant. Il faut prendre par archive.org  « wayback engine ». Cependant, sur certains sites, les développeurs et les concepteurs œuvrent pour que leurs publications ne soient pas en ligne et laissées à votre portée.  

Se diriger vers les agrégateurs RSS

Ces outils sont les plus adaptés suivant le point de mire. Vous avez à vous installer confortablement devant votre écran et à démarrer le processus. Les agrégateurs RSS lisent les flux et à travers la connexion vous donnent le minimum d’informations.

  • Ce n’est pas votre propre adresse IP qui est directement reliée au site.
  • C’est comme accéder à un site par le cache.
  • Vous laissez les agrégateurs faire le travail à votre place.

Cette façon d’opérer vous rend un peu plus professionnel, que vous soyez amateur ou professionnel de technologie et d’électronique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here