Cigarette électronique : Principaux avantages et inconvénients

0
195

Selon les données recueillies par différentes organisations de la santé publique, le nombre de fumeurs en France est en baisse constante depuis quelques années. Désormais conscients des multiples méfaits du tabac sur la santé, de plus en plus de consommateurs optent en effet pour diverses solutions efficaces dans le but d’arrêter de fumer. Au nombre des solutions les plus prisées figure principalement le recours à la cigarette électronique. Voici les avantages et inconvénients d’une telle alternative.

Le recours à l’e-cigarette : une bonne idée ?

En France, environ 35 % des personnes qui tentent d’arrêter de fumer se tournent vers la cigarette électronique. Rien qu’en 2020, deux millions et demi de français ont adopté cette alternative. Elle a d’ailleurs été efficace pour environ 40 % d’entre eux. En revanche, les personnes ayant essayé d’autres méthodes et qui ont réussi tout de même à réduire leur consommation de tabac sont d’environ 26 %.

La cigarette électrique constitue de toute évidence une solution plutôt fiable et efficace. Cependant, pour avoir l’assurance d’obtenir les résultats escomptés, il est primordial de bien choisir son e-cigarette, ainsi que le liquide adéquat. Le liquide cigarette électronique Terpy étant réputé pour sa qualité indéniable, il vous suffit donc de vous rendre sur ce site pour effectuer votre choix. Sur cette plateforme, vous pouvez en outre vous procurer en quelques clics, une large sélection de produits de vapotage de haute qualité. Les livraisons s’effectuent quant à elles dans les meilleurs délais.

Quels sont les atouts de la cigarette électronique ?


Grâce aux e-cigs, il est désormais possible de lutter efficacement contre le tabagisme. Le principal avantage des e-cigs par rapport aux patchs, chewing-gums et comprimés demeure le fait qu’elles permettent aux fumeurs de répéter leurs gestes quotidiens. Le sevrage s’effectue alors en douceur, ce qui favorise de meilleurs résultats sur le long terme. Soulignons aussi que le recours à l’e-cigarette ne requiert pas la combustion de tabac et de papier, contrairement à la cigarette traditionnelle. Le consommateur n’ingère donc plus de goudron ou des dizaines d’autres substances hautement cancérigènes.

Gardez toutefois à l’esprit que « ne pas fumer » reste l’une des principales formes de prévention du cancer. Toutefois, si vous avez du mal à vous libérer de votre dépendance à la nicotine, vous pouvez dans un premier temps recourir à l’e-cigarette. Au fil des jours / semaines, vous pourrez par la suite réduire au fur et à mesure la quantité de nicotine présente dans votre e-liquide. Cela vous permettra d’arrêter plus facilement de fumer.

Les cigarettes électroniques sont-elles toxiques ?

Attention : le fait que la cigarette électronique soit considérée comme moins nocive ne signifie pas qu’elle est bénéfique ou même exempte de problèmes critiques. Dans la revue scientifique de mars 2016, les deux plus grands experts mondiaux du tabagisme, David Nutt et Karl Fagestrom, soutiennent que les e-cigarettes sont à 95 % moins toxiques que les cigarettes normales.

Selon les résultats de cette même étude, la fumée de la cigarette traditionnelle est au moins vingt fois plus nocive que la vapeur émise par la cigarette électronique. De tels résultats montrent donc que la cigarette électronique n’est pas entièrement inoffensive. Leur utilisation présente toutefois moins de danger que la cigarette classique.

Le principal défaut de l’e-cigarette

Comme nous l’avons évoqué dans le précédent paragraphe, l’e-cigarette présente une certaine toxicité. C’est donc peut-être un « moindre mal » pour les millions de fumeurs français, mais l’e-cig ne doit surtout pas tenter ceux qui n’ont jamais fumé. Une autre inconnue demeure également : la toxicité à long terme des cigarettes électroniques. Puisque ces dernières ne sont sur le marché que depuis quelques années, beaucoup se demandent si elles ne pourraient pas avoir des effets néfastes sur la santé après des décennies d’utilisation.

La prudence des scientifiques est aussi motivée par la vapeur passive de l’e-cig. Cela semblerait en outre hors de propos, mais par précaution, il est préférable de respecter l’interdiction généralisée de fumer. Il est aussi conseillé de s’abstenir de vapoter en présence d’enfants et de femmes enceintes.

Les e-cigs ne sont pas tous pareils : voici quelques différences

Face à l’abondance de cigarettes électroniques sur le marché, il est primordial de prendre le temps de faire le bon choix, car tous les produits proposés ne sont pas identiques.

Ici, il faut noter que la toxicité varie en fonction de :

  • La puissance de tirage,
  • La disposition du vaporisateur dans la cartouche,
  • La qualité de la recharge.

De plus, la puissance de la batterie influe sur la température de la vapeur. Ainsi, plus il y a de la puissance et mieux on ressent le goût de l’arôme. L’autonomie est quant à elle plus longue. Il y a aussi une plus grande présence de formaldéhyde, (l’une des 83 substances cancérigènes présentes dans les cigarettes normales) dans certains modèles de e-cig. C’est l’une des raisons pour lesquelles il faut prendre le temps de bien choisir sa cigarette électronique.

Il importe en outre d’évoquer le fait que la cigarette électronique peut être un outil efficace pour ceux qui ont décidé d’arrêter avec des blondes. Dans un tel cas de figure, il est primordial de bénéficier de l’appui d’un médecin expert qui pourra aider le patient à choisir le bon appareil pour ses besoins. Cela devra bien évidemment être fait dans un cheminement qui prend en compte l’histoire du fumeur, son mode de vie, les raisons qui le poussent à fumer, etc…

L’aide d’un médecin est parfois indispensable

L’utilisation guidée de la cigarette électronique a à maintes reprises donné de bons résultats… Dans une étude récente menée en Italie avec l’Institut Supérieur de la Santé, après huit mois de traitement durant lesquels plus de 50 % de fumeurs n’ont utilisé que l’e-cig, 24 % se sont déclarés fumeurs mixtes.  Parmi eux, 26 % sont redevenus fumeurs de tabac uniquement, mais avec une réduction significative du nombre quotidien et du monoxyde de carbone dans l’haleine.

Ces résultats sont certes encourageants, mais ils ne sont presque jamais atteints avec une approche trop simpliste ! De nombreux fumeurs qui ont essayé les e-cigs dans l’optique de réduire leur consommation de tabac ont certes réussis dans un premier temps, mais ont repris leurs vieilles habitudes au bout de quelques mois. Un tel échec peut être expliqué par le fait que leur dépendance à la nicotine était trop grande et qu’ils n’ont pas su aller véritablement au bout de leur démarche.  

Au regard de toutes les informations disponibles dans cet article, il ressort que la cigarette électronique constitue une excellente alternative pour les personnes qui souhaitent arrêter de fumer. Pour y parvenir, ces dernières doivent se doter d’un modèle qui leur convient et qui dispose d’une puissance d’alimentation adéquate. Dans le cas où la dépendance persiste, il est par ailleurs plus judicieux de se tourner vers des professionnels afin d’obtenir une meilleure aide.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here