Bien préparer votre retraite financière: 8 astuces pour relever le défi

0
92

Les besoins financiers augmentent généralement après la fin de la vie active. Les gens profitent souvent de cette étape de leur existence pour concrétiser leurs rêves de voyage, de regroupement familial, etc. Les problèmes de santé peuvent aussi devenir récurrents avec l’avancée de l’âge. Malheureusement, la pension ne suffit pas toujours pour couvrir ces dépenses. Cela se traduit généralement par des privations ou la déchéance financière. Fort heureusement, des solutions existent pour renflouer passivement vos caisses durant cette période. Retrouvez quelques astuces pour bien préparer votre retraite.

Acquérir une résidence principale

La pension sert essentiellement à couvrir les besoins existentiels. Elle ne suffira certainement pas pour prendre en charge vos loyers. Vous devez donc absolument devenir propriétaire avant la fin de votre vie active. Cela vous épargnera des dépenses locatives. Nous vous recommandons d’acheter impérativement un logement pendant que vous travaillez et gagnez un salaire. Diverses solutions existent pour relever ce défi.

  • Vous pouvez contracter un prêt immobilier pour acquérir votre maison. De nombreuses banques mettent à la disposition de leur clientèle diverses offres avec des taux d’intérêt très concurrentiels. Le crédit peut s’étaler sur 10 à 20 ans pour vous permettre de supporter des mensualités peu élevées. Grâce à cette stratégie, vous pourrez acheter facilement votre résidence principale avant la fin de votre carrière.
  • Le démembrement de propriété représente également une solution très intéressante pour acquérir votre appartement pour la retraite. Cette astuce vous aide à économiser de l’argent en faisant payer une partie du montant du bien acheté par un usufruitier.

Investir dans l’immobilier locatif

Ce secteur d’activité se révèle très lucratif. Tous les experts, y compris les plus pessimistes, recommandent aujourd’hui le business de la pierre aux retraités. Cela s’explique par ses multiples avantages.

  • Un marché porteur : la demande de logements dépasse largement l’offre disponible. Le déficit s’évalue en centaine de milliers de résidences. Un business plan réaliste et pragmatique vous garantit une bonne rentabilité.
  • Des solutions diversifiées : le marché immobilier locatif demeure très dynamique avec de multiples propositions plus ou moins intéressantes. Vous pouvez investir dans la location meublée. Ces types de logements restent très prisés par les familles, les étudiants, etc. Vous avez aussi la possibilité de mettre des bureaux et des entrepôts à la disposition des entreprises. L’immeuble de rapport enregistre un succès grandissant dans les campagnes. Il consiste à transformer une résidence simple en appartements. Vous dépensez peu et gagnez gros. La location saisonnière représente également une excellente solution. Pour en tirer véritablement profit, misez sur les logements situés à proximité des stations balnéaires ou des grandes agglomérations d’affaires. À défaut d’investir directement sur le marché, vous pouvez prendre des parts dans des sociétés spécialisées comme les SCPI de rendement, les SCPI fiscales ou les SCPI démembrées.
  • Une excellente solution de défiscalisation : l’attractivité de l’immobilier locatif s’explique également les avantages fiscaux proposés par l’État. Dans ce domaine, vous bénéficiez d’importants abattements d’impôt. Cela s’inscrit notamment dans le cadre des dispositifs Malraux, Pinel, Censi-Bouvard, Denormandie, etc.
  • Un secteur accessible à tous : vous pouvez investir dans l’immobilier locatif même si vous ne possédez pas une fortune. Les banques n’hésiteront pas à vous accompagner si vous présentez un business plan viable. Tous les fonctionnaires et les salariés peuvent donc acquérir des logements pour les mettre en bail. Les loyers leur permettront de supporter le coût de l’emprunt contracté. Ils auront fini de rembourser leur dette avant la fin de leur carrière.
  • Des revenus sûrs et stables : l’immobilier locatif vous garantit des ressources financières additionnelles pendant votre retraite. Celles-ci s’indexent en temps réel sur le taux de l’inflation. Cela vous permet de maintenir un bon train de vie et de concrétiser vos rêves de voyage, de vacances, etc. Vous pourrez supporter vos dépenses de santé sans tomber dans la déchéance financière. Si nécessaire, vous pouvez même revendre votre bien immobilier pour encaisser une plus-value conséquente.

À l’instar des autres solutions de défiscalisation, l’immobilier locatif se révèle très intéressant. Toutefois, vous ne devez pas vous lancer dans le secteur à l’aveuglette. Sollicitez l’assistance d’un cabinet de conseil en gestion de patrimoine généraliste comme K&P Défiscalisation. Cette structure dispose d’un pôle immobilier et d’un département finance qui garantit un accompagnement de qualité à chaque personne désireuse de préparer sa retraite.

Effectuer des placements

Pour prévenir toute déchéance financière à la fin de votre vie active, vous pouvez aussi choisir d’épargner de l’argent. Différents dispositifs existent aujourd’hui pour constituer un capital conséquent que vous pourrez toucher dès que vous accédez à la retraite. Ces mesures séduisent par une fiscalité très avantageuse. Les versements effectués dans ce cadre viennent systématiquement en déduction de votre revenu imposable.

Le plan d’épargne retraite (PER)

Ce dispositif reste accessible à tous les contribuables. Concrètement, vous cotisez de l’argent que vous pourrez récupérer sous forme de rente viagère lorsque vous partirez à la retraite. Les versements effectués dans ce cadre viennent en diminution de votre assiette fiscale. Cette solution se révèle très avantageuse pour les personnes avec des revenus assez élevés. Vous bénéficiez d’une importante économie d’impôts. Cela démultiplie pratiquement votre dépôt. Le plan d’épargne retraite représente donc une excellente astuce pour préparer la fin de votre vie active. Mieux, vous avez la possibilité de solliciter une avance égale à 20 % du capital à cotiser globalement. Quelques changements significatifs devraient intervenir avec la loi Pacte.

Le contrat Madelin

À l’instar du PER, ce dispositif permet de constituer un capital en cotisant mensuellement ou périodiquement. Il s’applique notamment aux chefs d’entreprise, aux commerçants, aux artisans et aux acteurs des professions libérales. Les sommes versées viennent en déduction de votre base d’imposition. Cela représente un important atout. Certaines sociétés peuvent prendre directement en charge lesdites cotisations pour le compte de leurs salariés. Vous encaissez la rente constituée dès que vous accédez à la retraite. Le capital subit un abattement fiscal de 10 %. Vous ne pouvez pas solliciter une avance avec le contrat Madelin. Toutefois, la loi autorise quelques exceptions relatives aux cas d’invalidité, de décès de conjoint, etc. De plus, vous avez la possibilité d’opérer un transfert de ce fonds sur un PER.

Le plan d’épargne retraite collectif ou PERCO

La mise en place de ce dispositif incombe à l’employeur. Il choisit librement de l’instaurer. Concrètement, l’entreprise et les salariés cotisent mensuellement de l’argent pour constituer un fonds. Chaque agent admis à faire valoir ses droits à la retraite peut encaisser sa part sous forme de rente.

Ces différents placements vous permettent de disposer d’un capital conséquent à la fin de votre vie active. Vous pourrez l’investir dans un business ou l’utiliser pour renflouer votre compte à la banque. Bien évidemment, vous pouvez associer ces solutions à l’immobilier locatif.

Souscrire à une assurance-vie

À l’instar des plans d’épargne retraite, ce produit représente une excellente solution pour préparer sereinement la fin de votre vie active. Très prisé par les Français, il garantit des gains intéressants avec un taux de rendement qui excède 5 % dans certains cas. Vous bénéficiez également d’une fiscalité très avantageuse en fonction de votre ancienneté. Pour un contrat de plus de 8 ans, vous ne versez que les prélèvements sociaux. Pour mieux rentabiliser votre assurance-vie, nous vous recommandons de diversifier vos placements. Vous pouvez positionner une partie de votre capital sur des supports sans risque. Peu importe les tendances du marché, ces actifs ne subissent généralement aucune perte en valeur. Pour optimiser vos gains, vous avez aussi la possibilité d’acquérir quelques actions ou d’investir en bourse. Ces solutions se démarquent par leur rendement assez élevé. Bien évidemment, elles exposent également une part de votre capital aux aléas du monde financier.

Ouvrir un compte d’épargne

Les banques mettent également à la disposition de leur clientèle divers produits pour préparer sereinement leur retraite. Leurs offres comprennent notamment différents livrets rémunérés avec des gains exonérés des prélèvements fiscaux et sociaux. Le livret A demeure le plus réputé. Il représente le compte d’épargne le plus répandu. Vous y économisez librement de l’argent sans limitation de capital. Vos fonds restent également disponibles en temps réel. Quant au livret d’épargne populaire (LEP), il convient beaucoup plus aux contribuables avec des revenus modestes. Un versement minimal de 30 euros suffit pour ouvrir un tel compte. Vous avez aussi la possibilité d’opter pour un livret de développement durable et solidaire (LDDS).

Essayer les autres produits financiers

Les futurs retraités peuvent aussi se tourner vers des placements spécifiques. Cela leur permet de disposer d’un capital conséquent à la fin de leur vie active.

  • Le plan épargne entreprise (PEE) représente une solution très pratique, il désigne un placement financier collectif instauré par un employeur. Grâce à ce mécanisme, une société peut constituer un fonds alimenté par des contributions individuelles des salariés auxquelles s’ajoutent des primes d’intéressement et les participations versées par l’entreprise. Dans le cadre d’un tel dispositif, vous pouvez obtenir une sortie en capital conséquente au moment de faire valoir vos droits à la retraite.
  • Quant au plan épargne en actions (PEA), il représente un contrat individuel auquel vous pouvez souscrire auprès d’un organisme. Il vous garantit un fonds accessible en permanence. Vous avez la possibilité de le récupérer sous forme de rente viagère. Vous l’alimentez à votre convenance sans pouvoir excéder un certain plafond.

Se préparer psychologiquement à la retraite

La fin de la vie active représente une étape importante de votre existence. Vous devez l’anticiper véritablement pour éviter de mauvaises surprises. Des formations existent aujourd’hui pour vous aider à évaluer votre situation. Certaines entreprises organisent gratuitement ces rendez-vous au profit de leurs salariés seniors. Vous pouvez aussi y participer à titre personnel en vous inscrivant dans une structure de la place. Ces séances vous permettent d’estimer vos revenus et de simuler leur évolution durant la période de votre retraite. Vous recevez des astuces pour entamer votre nouvelle vie dans les meilleures conditions. Les conférenciers vous fournissent également de précieux conseils pour vieillir convenablement. Ils vous expliquent les techniques pour prévenir les risques liés à votre âge. Ils vous indiquent aussi les bilans médico-psychosociaux pour éviter d’éventuels soucis de santé. Vous bénéficiez d’un accompagnement personnalisé qui vous permet de réussir votre admission à la retraite.

À l’approche de la période fatidique, nous vous recommandons de revoir vos contrats de prévoyance. Assurez-vous qu’ils vous couvrent véritablement. N’hésitez pas à renégocier certaines clauses pour mieux protéger votre conjoint et vos enfants. Ne laissez pas une hospitalisation, une invalidité ou une maladie ruiner vos rêves de retraite. Prenez de bonnes mesures en amont pour éviter tout souci en aval.

Revoir votre contrat de mutuelle

Les engagements souscrits à titre personnel ou dans le cadre de l’entreprise deviennent caducs à la fin de votre vie active. N’oubliez donc pas de négocier un nouveau contrat adapté à votre situation actuelle. Cela implique des garanties ajustées. Assurez-vous que vous bénéficierez d’un traitement irréprochable. Il doit prendre en compte les dépassements d’honoraires en cas d’hospitalisation, le remboursement des lunettes avec des verres progressifs ou complexes, le règlement des médicaments, etc. Un bon contrat de mutuelle vous préserve des dépenses de santé très élevées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here