Achat d’un maillot de bain : Comment faire un choix judicieux ?

0
88

En été, comme pour des vacances au soleil, le maillot est l’accessoire indispensable. Mais s’il en existe un grand nombre et que le cœur décide souvent, cela ne veut pas forcément dire que c’est l’idéal. Pour faire un choix judicieux, il existe certaines règles à suivre absolument. Vous désirez faire l’achat du parfait maillot de bain ? Découvrez ici les principes à suivre pour susciter à coup sûr un waouh à chaque apparition sur la plage cette année.

Tenir compte de sa morphologie est incontournable

La morphologie est l’un des premiers éléments à prendre en compte lors du choix d’un vêtement, quel qu’il soit. Un maillot de bain révèle une bonne partie de la peau, il est donc essentiel de ne pas négliger ce détail. Il existe 6 différentes morphologies, mais souvent on en mentionne 5, car deux se ressemblent beaucoup. On parle donc :

  • De la morphologie en 8 ou en X ;
  • De la morphologie en O ;
  • De la morphologie en A ;
  • De la morphologie en V ;
  • De la morphologie en H.

Pour chacun d’eux, il existe certains modèles qui ne conviennent pas et d’autres qui sont, tout simplement parfaits. Pour découvrir de nombreux modèles de maillots de bain, vous pouvez consulter le catalogue de la boutique Banana Moon. Cette dernière est accessible sur la page : https://www.bananamoon.com/fr/.

Pour une morphologie en 8 ou en X

On associe ces deux morphologies, car elles désignent des personnes avec une taille bien marquée et une silhouette quasi parfaite. Mais, avec une morphologie en 8, il peut arriver que l’on ait une poitrine un peu plus menue. Dans tous les cas, ce type de morphologie peut porter tous les types de maillots de bain qui existent sur le marché. Il faudra alors prendre en considération :

  • La couleur de la peau, des cheveux et des yeux ;
  • Le type de poitrine (petite ou généreuse) ;
  • La taille (courte ou élancée) ;
  • Le genre de fesses (arrondies ou plates).

Un seul de ces critères peut en effet tout changer, mais c’est une grande joie d’avoir une silhouette en 8.

La morphologie en O

Quand on a ce type de morphologie, il n’est pas rare d’avoir des complexes. Pourtant, cela ne devrait pas être le cas, car le marché est saturé de maillots de bain qui ne demandent qu’à révéler son potentiel. Il est vrai que vous avez :

  • Un ensemble de rondeurs partout ;
  • Une taille non marquée ;
  • Une forte poitrine.

Pour cela, il faudra créer une impression de taille marquée. Par conséquent, on choisira plutôt les modèles une pièce pour renoncer aux bikinis. Il existe par contre des deux-pièces qui vous iront bien. Le haut devra avoir un bon maintien et des attaches ou bretelles solides. Quant au bas, il vaut mieux qu’il soit taille haute et vous enveloppe bien. Des modèles skirtinis sont à privilégier. Les motifs et couleurs flashy ne doivent pas non plus figurer dans votre garde-robe.

Avec une forme en H

Là, les épaules et les hanches sont au même niveau et il faudra trouver le moyen d’accentuer la taille. Pour ce faire, il est possible d’utiliser des modèles une ou deux-pièces. Il faudra cependant veiller à choisir des maillots de bain ceinturés et des bas à taille haute. Les imprimés sont utilisables, mais pas ceux aux motifs horizontaux.

Pour une morphologie en A

Au niveau de la taille, tout va bien. Ce qu’il vous faut alors ce sont des maillots de bain qui élargissent les épaules. Il vous faudra alors :

  • Des soutiens-gorges push-up ou bandeaux avec un léger décolleté ;
  • Des bas shorts, skirtini ou culotte taille basse ;
  • Des brassières, des froufrous et les profonds décolletés pour le haut.

Il faut éviter au maximum d’attirer l’attention sur les hanches avec des couleurs trop flashy ou des motifs trop voyants.

La silhouette en V

Le V est le contraire du A. On préférera alors attirer le regard sur le bas plutôt que sur le haut. Du coup :

  • Les froufrous, les volants, les shortys et les motifs sont pour le bas ;
  • Les tailles hautes remplacent les tailles basses ;
  • Les push-up et les balconnets restent pour le haut.

L’essentiel, c’est de faire le contraire de ce qu’on fait pour une morphologie en A.

La couleur, l’autre critère indispensable

Si l’on n’y prend pas garde, la couleur peut vite devenir le petit détail qui gâche un maillot de bain apparemment parfait. Il faut, effectivement, prendre en compte :

  • La couleur de la peau ;
  • La couleur des cheveux ;
  • La couleur des yeux.

Ce dernier détail peut être ignoré, mais les deux premiers ont une très grande importance.
Pour une peau claire, il vaut mieux éviter les couleurs comme le blanc, le ton nude, le jaune et toutes les couleurs trop flashy. À l’inverse, on adoptera des couleurs comme un violet très marqué, un bleu marine ou encore un joli vert. Pour les motifs, une grande prudence est de mise. Le plus important est que le motif soit discret comme c’est le cas des petits carreaux. Un petit détail qui change lorsqu’on a une chevelure rousse est qu’on peut oser le blanc malgré la peau claire. Le rouge aussi sera parfait, puisque cela s’harmonisera très bien avec la couleur des cheveux.

Avez-vous une carnation mate ou noire ? C’est parfait et vous n’avez pas à vous prendre la tête pour la couleur et le motif. Absolument tout, des imprimés aux nudes en passant par les couleurs flashy et les couleurs discrètes, tout vous est permis. Et si jamais vos cheveux sont roux, le rouge, le noir et le blanc seront les meilleurs amis qui ne vous trahiront jamais.

La taille, pour se sentir bien dans sa peau

Parlant de taille, on pense surtout à vos mensurations. Évidemment, qui irait choisir un maillot de bain trop grand pour elle ? Attention tout de même. Si le maillot est trop serré, vous risquez des bourrelets et s’il est trop grand, une silhouette mal mise en valeur. Vous devez alors :

  • Prendre en compte votre tour de poitrine ;
  • Connaître votre tour de taille ;
  • Maîtriser la taille de bonnet qui vous conviendra.

En connaissant votre taille, vous pourrez choisir plus rapidement le maillot de bain idéal. Quelle que soit votre connaissance de vos mensurations, il vous faudra pourtant essayer le maillot de bain avant de le payer. Ainsi, vous pouvez voir vous-même si vous vous sentez bien à l’intérieur.

Rayures, pois, zébrés, color block : quel type choisir ?

La question des rayures, des poids et autres motifs dépend généralement des goûts de chacun. Il faut cependant noter que certains d’entre eux ne conviennent pas forcément à toutes les silhouettes ni à toutes les carnations. Avec les motifs, ce sont surtout les rayures qui posent problème. En effet :

  • Les rayures et tous les motifs marchent bien sur les peaux mates ;
  • Les rayures horizontales ne conviennent pas aux personnes larges ;
  • Les carreaux et les pois mettent bien en valeur toutes les silhouettes ;
  • Les motifs attirent l’attention sur une partie du corps, avis aux V et aux A.

Ce sont ces petites règles qui permettent de faire une différence. Il faut donc opter pour des rayures verticales qui allongent la silhouette lorsqu’on est petite et ronde. Par contre, lorsqu’on se trouve trop élancée, les rayures horizontales sont parfaites. L’endroit où l’on portera son maillot de bain a aussi un rôle à jouer. Pour visiter la Côte d’Azur par exemple, on préférera les couleurs unies. Pour les îles méditerranéennes, rien n’est plus indiqué que des motifs floraux et zébrés. Ce sont alors des éléments à considérer.

Nœuds, froufrous, dentelles, taille haute : à vous de voir

Pour mettre en valeur une partie du corps ou y attirer le regard, l’astuce est de miser sur les ornements. Vous pouvez vous servir :

  • Des nœuds ;
  • Des froufrous ;
  • De la dentelle ;
  • Des fleurs ;
  • Des paillettes.

Les goûts varient, mais ces garnitures sont surtout indispensables lorsqu’on veut rehausser de petites fesses ou une petite poitrine. Grâce à eux, on peut dire adieu à certains complexes et être canon, même quand on ne se trouve pas parfaite. D’autre part, les tailles hautes et les modèles gainant sont faits pour dissimuler quelques kilos en trop et un gros ventre. Rien n’empêche, pourtant, de les porter par coup de cœur.

Maillot de bain une pièce, deux pièces, tankini, skirtini : que choisir ?

Le skirtini est un soutien-gorge qui s’accompagne d’une jupe, tandis que le tankini est une culotte qui s’accompagne d’un top. Lorsqu’on veut dissimuler des vergetures ou une cicatrice, ceux-ci sont parfaits. Par ailleurs, le maillot une pièce convient bien aux personnes qui n’assument pas pleinement leur corps ou ont du mal à les montrer. Cela peut être pour :

  • Des convictions ;
  • De la timidité ;
  • Des habitudes difficiles à laisser tomber.

A contrario, un deux-pièces peut bien aller à tout le monde. Il faut, pour cela, l’assumer et choisir chaque pièce de façon à se rapprocher de la silhouette en X. Il existe également un modèle que l’on appelle le trinkini qui ne cadre bien qu’avec les silhouettes très fines. De plus, il est préférable, pour le porter, d’avoir une taille marquée ou un modèle qui permet d’y arriver.

La tendance du moment

C’est la dernière règle à suivre pour un choix judicieux en matière de maillot de bain. Les tendances évoluent tout le temps et il est souvent préférable de les suivre. Il faut, malgré cela, s’assurer qu’elles cadrent bien avec vos besoins et vos goûts. Les tendances prennent en compte les attentes de tout le monde sans distinction.

Le choix du maillot de bain renversant n’est pas un exercice de tout repos. Cependant, en tenant compte de sa morphologie, de ses mensurations, de ses goûts, des tendances et sa carnation, la tâche devient plus aisée. Le guide ci-dessus vous permet de choisir à coup sûr le maillot de bain qui mettra vos atouts en valeur. Avec le choix que vous ferez, chacun dira que vous avez un talent sûr pour choisir votre maillot de bain. Il ne vous restera qu’à bronzer et à profiter du soleil.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here